AccueilAccueil  FAQFAQ  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Silent symphony

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: The Silent symphony   Sam 26 Mai - 19:11

Cette histoire se déroule juste après la chute du bloc communiste (ex-RUSS) . Cette histoire est fictive et toute similitude avec des personnes et/ou des entitées réelles et entièrement fortuite.

Par une nuit où le vent russe soufflait une silhouette blanche se détachait des ombres. En dépit du froid ambiant l'homme était simplement vêtu de son uniforme brun. Il se tenait , raid , grave , les bras croisé. Le vent hurlait mais ne parvint pas à ébouriffer ses cheveux noirs jais , coiffés en arrière. Le visage , impassible , déterminé , l'homme pointa deux doigts en avant et de multiples explosions déchirèrent les ombres autour de lui.Les tanks eurent un léger mouvement de recul quand ils firent feu mais l'homme en uniforme et ne cillait pas il se contenta d'observer la destruction du bunker en contrebas. Le vacarme était assourdissant , l'enfer se déchaînait dans la nuit noire , troublée par le feu nourri des engins de guerre. Le batîment militaire en contrebas subissait impuissant , les assauts des machines infernales russes , des cratères se formèrent sur sa surface et le vacarme cessa net quand l'homme leva le bras droit , ses mouvements étaient nets , précis , tranchants , hormis son bras aucun autre membre ne bougeait. Son corps était toujours aussi raid , en éveille. Le dernier projectile enflammé partit et les ombres retombèrent rapidement sur le détachement d'infanterie.....


Dernière édition par le Sam 2 Juin - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: The Silent symphony   Sam 26 Mai - 19:14

Magnifiqueuh des choses qui explosent! La suite x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: The Silent symphony   Sam 26 Mai - 19:56

voila....

L'homme fit volte-face et s'éloigna des tanks , la silhouette toujours aussi droite , toujours sans un mot. Le vent sifflait toujours autant , mais l'homme semblait être dans un autre monde. Il s'avanca vers une sorte de jeep militaire et grimpa à la place passager. Un soldat ne tarda pas à le rejoindre et prit place du côté conducteur. Le véhiculte démarra et dévala une longue pente , bientôt suivi par d'innorombrables autres engins. Le soldat était silencieux et n'osait pas regarder l'homme qui l'accompagnait , celui-ci fixait la route , comme hypnotisé. La jeep arriva devant une grande porte métalique : l'entrée du bunker. Celle ci était noircie par le feu nourri des tanks et tomberait facilement. L'homme descendit d'un bond de la jeep et se mit au repos devant la porte. Les autres jeeps s'étaient arrêtées et de nombreux soldats en sortirent. Ils se regroupèrent autour de la porte métalique et d'eux d'entre eux s'avancèrent vers celle-ci , visiblement munis d'explosifs. Ils posèrent leur bombe sur la porte et s'en éloignèrent rapidement. L'homme au visage pâle fixa la porte , captivé par ce qui allait se produire. Une autre explosion , cette fois blanchâtre déchira l'obscurité , une fraction de seconde plus tard le son déchira les tympans des soldats. L'homme quant à lui avait conservé sa position initiale et regarde ce qui restait de la porte. Quant l'homme fit un pas en avant les soldats bougèrent comme un seul homme et s'élancèrent à l'intérieur du bunker , arme à la main tandis que l'homme au visage pâle marchait en avant comme si de rien n'était. Bientôt des coups de feu couplés à des cris de douleurs déchirèrent le silence nocturne. L'homme parcourait les couloirs du bunker , sa démarche toujours traînante comme si il était invincible comme si rien ne pouvait lui arriver. Les minutes s'égrènèrent et bientôt de nombreux cadavres jonchaient le sol gris , des soldats d'un camp comme de l'autre. Mais les hommes de l'officier en uniforme avait remporté le combat et ils se tenaient au garde à vous pendant que celui ci passait devant eux , indifférent. L'officier arriva bientôt à ce qui devait être la salle de contrôle. Un homme se tenait un milieu , visiblement mort de peur sous les rires narcquois des soldats. Le silence se fit immédiat quand l'homme pâle entra. Les soldats se mirent au garde à vous comme un seul homme et l'officier s'arrêta devant le commandant du bunker. Les secondes passèrent comme des heures tandis que l'officier fixait le commandant d'un regard hautain et haineux. L'officier tandis une main ganté vers un de ses soldats et celui-ci lui passa un pistolet , noir comme l'enfer. La panique se dessina sur le visage du commandant quand il comprit ce qui allait se passer. Il prononca un flot de choses incompréhensibles et un coup de feu résonna dans le batêment. Un trou écarlate ornait désormais le crâne rasé de l'ex-commandant. Des murmures parcourent les jeunes soldats mais ne parvinrent pas à sortir l'officier de son monde. Ce qui semblait être une jeuen recrue s'avanca vers l'officier et posa une main sur son épaule tout en le félicitant.

"bien joué , adjudant !"

L'officier leva lentement ses yeux bleus exhorbités vers le jeune soldat , le sourire de celuici s'effaca aussitôt pour être remplacé par l'expression de quelqu'un qui était pris au dépourvu. L'officier d'un geste attrapa le bras de la recrue et utilisa une prise de Sambo pour le mettre à terre , une seconde après un craquement sourd parcourut les murs de la pièce et fut bientôt remplacé par les cris de douleur du soldat , le bras en miette.
Revenir en haut Aller en bas
Wind Mani
Colonel
Colonel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2703
Age : 25
Nom d'état ou Surnom : Bibi, Wiwind, l'alchimiste de feu, Windounette,patate,purée, Windy, Wiwi
Date d'inscription : 28/03/2007

Feuille de Personnage
Genre: Alchimiste
Métier: Baby sitter de Tsu xDD

MessageSujet: Re: The Silent symphony   Sam 26 Mai - 20:27

elle est géniale tu écris trop bien *_* ouais ouais ouais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: The Silent symphony   Sam 26 Mai - 20:38

Suis d'accord x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: The Silent symphony   Dim 27 Mai - 21:04

Base des opérations secrète du SPETSNAZ , quelque part en Sibérie.

Le général Alexei Gurlukovitch fixait l'horizon , à travers la vitre blindé du poste de commandement. Il était coiffé de son éternel casquette d'officier et ses yeux noirs semblaient comme mélancolique à la vue du spectacle nocturne. Hormis lui et l'autre personne n'était présent dans la grande pièce grise amenagé. Un silence total y régnait parfois perturbé par la respiration bruyante d'un des deux hommes. Alexei ouvrit la bouche comme pour dire quelque chose mais aucun son n'en sortit. Quelques secondes passèrent et le général se decidea enfin à dire quelque chose.

"Tu es y allé un peu fort.... Sergei...."

Le deuxième individu , adossé contre un mur soupira bruyament à travers la pénombre qui le recouvrait. Il resta les bras croisé , à fixer ses pieds pendant que Gurlukovitch préparait une autre phrase.

"Il risque de ne pas être content de ca...."

Quand Alexei eut finis de parler Sergei sortit des ombres , son visage pâle et osseux fixait le dos du général avec une expression presque fanatique. Il s'avanca , ses bottes résonnèrent bruyament sur le sol lisse de la salle. Il s'arrêta au niveau d'Alexei et croisa ses bras pour admirer l'horizon lui aussi. Gurlukovitch tourna brièvement la tête et parcourut du regard le visage balafré et pâle de son camarade , s'attardant sur ses yeux éteints. Sergei l'effrayait..... Il faisait peur à de nombreuses personnes , mais il était à la fois admiré et craint pour ses talents de combattants. Alexei détourna rapidement la tête et reporta son attention sur le vent qui soufflait au dehors. Les deux hommes étaient en uniforme brun , Alexei lui , était toujours coiffé de sa casquette et accrochait souvent ses médailles. Sergei , lui , n'en portait jamais mais ses mains étaient toujours gantés. ces quelques détails en disaient longs sur la personnalité de chacun. Sergei conaissait très bien Alexei , mais ce dernier ne parvint jamais à comprendre comment agissait son camarade.... Alexei se prépara à partir quand il remarqua un détail sur l'uniforme de son interlocuteur , il n'affichait jamais son nom.

"tu devrais afficher ton nom...."

Sergei resta silencieux et Alexei comprit. Il fit volte-face et s'en alla dans le couloir grisâtre , laissant son camarade seul. Sergei attendit que Alexei fut partit pour sortir son étiquette d'identité il la fixa quelques secondes et finit par la jeter avec mépris avant de s'en aller à son tour. Sur l'étiquette on pouvait lire un nom aux multiples signification : Dragunov....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: The Silent symphony   Lun 28 Mai - 19:18

Base des opérations secrète du SPETSNAZ , dortoirs , quelque part en Sibérie.

Dans un chaos gris , les tirs de AK-47 ne cessaient pas et les hommes tombaient les uns après les autres. Les coups de feu déchiraient les tympans des soldats qui tentaient péniblement de se creser un trou pour se mettre à couvert. Parfois une grenade explsoait , projetant terre et débris de part et d'autre des ruines urbaines , en proie à la guerilla. Derrière une carcasse calcinée de voiture se tenait l'adjudant Sergei Dragunov , les lèvres serrées , les yeux exhorbités , serrant son fusil d'assaut de toutes ses forces. à travers sa cagoule et son casque on pouvait distinguer ses yeux bleus électrique , éteints , mais animés par une force surnaturelle. Bon nombre d'hommes étaient morts et les sacrifices n'étaient plus acceptables. Il risqua un léger coup d'oeil. Son éxperience lui permettait de savoir combien de cibles il y avait au simple son des armes. Et à l'heure actuelle il devait y en avoir de 15 a 17. Tandis qu'il ne restait que 8 soldats dans son unité SPETSNAZ. Dragunov en avait perdu 7 , ou du moins les avait sacrifié. Mais en contrepartie il avait éliminé une vingtaine de guérillos , les soldats russes s'étaient faits avoir comme des amateurs. Sergei se souvint alors de la phrase d'un général alors qu'il était encore en formation.

Un chef ne doit pas hésiter à sacrifier ses soldats

L'adjudant ferma les yeux fit quelques gestes au soldat le plus proche , celui-ci parut hésiter et s'élanca au travers du champ de bataille en zigzaguant. Les tirs ennemis se concentrèrent alors sur la cible mouvante , pendant ce temps les autres membres de l'unité se mirent à découvert et arrosèrent la zone d'un feu nourri , faisant se déchaîner l'enfer sur cette petite ville en ruine. Le soldat miuvant finit alors par s'écrouler , mortellement touché. Dragunov fit un geste de la main pour ordonner aux autres de se remettre à couvert , les soldats s'éxecutèrent. Sergei risqua un second coup d'oeil et vit quelque qui l'horrifia au travers des tirs , un des guérillos épaulait un lance-roquette. Le soldat n'eut pas le temps d'ordonner qu'un projectile fila vers eux et arrêta tout..... La s'arrêterent leur vie.....

A ce moment Dragunov se reveila en sursaut , en sueur , il saisit un couteau sous son lit et balaya sa chambre du regard : aucune présence hostile. il se leva et rangea son couteau avant de faire le tour de la pièce obscur. Il s'arrêta et se dirigea vers la salle de bain , il pressa rapidement un interrupteur et un flot de lumière crue innonda la petite pièce. Dragunov s'appuya sur lavabo et contempla son relfet dans la glace. Il était encore plus pâle qu'a l'ordinaire , ses yeux injectés de sang semblaientt le fixer . Dragunov caressa la cicatrice la cicatrice qui ornait le côte gauche de sa lèvre inférieur. Il s'aspergea brièvement le visage et l'essuya pour chasser le voile flou qui s'était installé devant ses yeux. Il consulta sa montre : 4h43 , il devait rencontré le représentant de "ILS" aujourd'hui. Sergei rejeta ses cheveux en arrière et prit une rapide douche avant de mettre son uniforme et sa casquette. Il fixa brièvement son reflet et se raidit en voyant cet effroyable personnage. Il finit par sortir de son dortoir rudimentaire pour rallier la salle d'audience.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Silent symphony   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Silent symphony
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Silent Hill -Film
» ISLEY + you're the one song left in my symphony, like you were made for me
» Zachariah ? Silent voice.
» Christabella A. Gillespie
» Silent [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes of Shambala :: Hors jeu :: Créations, fanfictions et costplay :: Ecrits-
Sauter vers: