AccueilAccueil  FAQFAQ  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Création d'histoire RP

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Création d'histoire RP   Dim 27 Mai - 11:14

[ Bon bin à la base, je suis un gros créateur d'histoire, genre présentations et tout. Donc, puisqu'ici on peut les montrer, je pensais vous les montrer.
1° histoire: Aslita de la Vierge (Saint Seiya)]


Chapitre 1: L'approche

* Je suis Taïko, et je sers le Chevalier de la Vierge depuis bientôt 16 hivers. Et je suis en train de me vider de mon sang... . Cependant, j'aimerais raconter l'histoire d'un homme étrange. Un homme au coeur divisé... L'histoire d'Aslita.*


***


" Taïko ! Dépêches-toi ! La mission ne doit souffrir d'aucun délai, parce que tu t'es fait mal aux pieds en marchant !"
" Attendez-moi, MonSeigneur !!!"


Voilà douze jours que nous marchions côte à côte, en direction d'un Temple Inca où divers monstres mythologiques dont le Sphinx avait fait leur apparition. Ces évènements étranges avaient attirés l'attention du Sanctuaire, et le Grand Pope avait ordonné l'intervention, par la Voix Céleste de la Déesse Athéna, d'un Chevalier d'Or afin de résoudre la situation et de rétablir le calme. L'état du Brésil s'était engagé à respecter le secret total sur l'arrivée du Chevalier de la Vierge et de son serviteur. Et c'était à la demande de la Déesse de la Guerre que nous venions de nous mettre en route, afin de livrer bataille à ces créatures ancestrales. Le voyage serait long, et le seul moyen de transport qui existait pur le chevalier Aslita était le marche; c'était pour lui un moyen de s'endurcir, de s'entraîner, mais et exténuant, le Chevalier aussi " de garder une vue constante sur le ciel». Je ne savais pas ce que cela voulait dire, mais il faut dire que mon Maître était quelqu'un de mystérieux, pour ne pas dire de sombre. Cela fait bientôt 16 hivers que je suis à ses cotés, que je le sers de toute ma fidélité et obéissant à tous mes devoirs. Et j'ai pu constater de la personne qu'était mon Seigneur, le chevalier d'Or de la Vierge. Son regard lointain, sage et pur était un enchantement pour ceux qu'il aidait toujours volontiers. Le vent battant ses cheveux était toujours doux et agréable et son sourire était comparable à celui d'Aphrodite, déesse de la Beauté.
Je ne connaissais que très peu son histoire, car il ne parlait que peu. Suite à un entraînement hardu Aslita avait pu faire ses preuves sur l'Île de la Mort, qui se trouve dans le Pacifique Sud, après être parvenu à calmer la colère du Mont Simao, l'un des trois volcans les plus terribles qui soient sur cette planète. Nul ne savait comment il y était parvenu, mais le rumeur se répandit rapidement sur la gentillesse de cet homme ainsi que sur sa puissance descendant des Dieux de l'Olympe en personne. Son prédécesseur s'était décidé à l'entraîner personnellement, afin de lui garantir sa place lorsque ce dernier mourrait. Aussi, pendant plusieurs années, ce couple était parti s'entraîner en Corée du Nord, le pays natal de Aslita. Cependant, plus le jeune prodige progressait, plus le Maître semblait inquiet. Et puis, il mourut un jour, sans que l'on en connaisse la façon. Mais une lettre écrit de son sang attribuait son rang à son élève: rien ne pouvait être remis en cause car c'était bel et bien son écriture.

Après cela, j'ai été placé sous les ordres de Sire Aslita. Lui obéissant jour après jour, le conseillant parfois, nous nous sommes rapprochés et avons rapidement franchis la barrière des serviteurs et maîtres. Je devenais son ami, son conseiller, même si malgré son avis, je continuais à l'appeler "Monseigneur". L'accompagnant lors de missions, je connaissais peu à peu ses talents, ses faiblesses et sa personnalité. Mais toujours, quelque chose semblait m'échapper; et je ne parvenais pas à savoir quel était le problème. Aslita avait toujours été solitaire, ne s'immicant pas avec les autres Chevaliers d'Or, s'isolant dans les Jardins des Twins Saul. Et cependant, lorsque je veillais sur lui, je réagissais à une autre présence, bien plus sombre et obscur. Une essence qui aurait fait de lui un être froid et indomptable comme le Lion; parfois, son regard changeait brusquement, adoptant les yeux d'un homme que je ne connaissais pas et dont j'ignorais tout. Il revenait parfois de mission, l'Armure et sa toge noir en sang, les cheveux agglutinants de sang ennemi, le regard perdu et triste, comme désespéré. Bien sûr, ce sang n'avait jamais appartenu à des innocents. Mais ce n'était pas toujours le Maître que je connaissais. Ce secret qui l'habite, j'ai mis des années à le découvrir pour pouvoir plonger dans sa vraie nature. Maintenant, je le connais. Maintenant, je sais qui il est... .

***

Nous étions en train de progresser dans la forêt tropicale. Les Temples Incas de l'époque de l'Empereur Moctezuma lors de l'invasion des Espagnols par Cortez se trouvaient au beau milieu d'une jungle difficile à traverser. C'était ce qui leur avait permis d'être protégé et ainsi de conquérir les pays voisins. Mais malgré les dangers que pouvaient offrir ces lieux tropicaux, nous n'eûmes aucun soucis à la traverser la jungle; les rares animaux sauvages qui s'aventuraient dans les parages étaient généralement repoussés par les ondes qu'émettaient le Chevalier ou par mes propres poings. en effet, en tant que serviteur et ancien apprenti, j'avais été entraîné à la rudesse des épreuves physiques et de l'acharnement de l'entraînement des serviteurs. La jungle avait été un magnifique spectacle, mélange exotique rassemblant espèces rares de plantes et d'espèces animales, nous laissant admirer les serpents glisser lentement d'arbres en arbres, et en écartant les fougères pour subitement tomber sur la vue de la légendaire Cité Perdue des Empereurs Aztèques, Tenochtitlan ! Là, des pyramides s'élevaient vers le ciel, et s'affaissaient sur les cotés, comme écrasées par le Soleil frappent qui les dominait. Au milieu d'une île qui constituait le centre de la ville, trois pyramides se dressaient, fières et éternelles: c'était à ces emplacements qu'avaient lieu les sacrifices humains de la civilisation aztèque, l'une des plus redoutés au 15° siècle.
Un cri strident retentit dans cette vallée jusque là paisible, tandis qu'une ombre se plaçait sur l'autel du sacrifice: une forme de félin se dessinait sous les rayons du Dieu Soleil Apollon. Sans un mot, Aslita fixa les lieux abandonnés, couverts par la verdure renaissante qui fissuraient les murs et éclataient les routes dallées. Le regard sérieux et les yeux profondément plongés dans la noirceur la plus totale, je devinais qu'il établissait une première stratégie d'entrée. Il s'arrêta net, et s'assit calmement, plongé dans ses pensées, sans se soucier des cris diverses qui glaçaient la vallée. Je stoppais ma marche à mon tour, et déposait le container qui gardait l'Armure d'Or de la Vierge. Après un repas frugal, Aslita adopta un air sympathique et doux, celui qu'on lui vantait très souvent, et se pencha sur moi.


" Taïko. Restes ici pendant que je vais méditer... et fais attention à toi."
" Bien, Monseigneur !"


Je le regardais s'enfoncer dans les branches et les feuillages, un sourire aux lèvres. Certains déclaraient qu'il serait digne d'un futur Grand Pope; mais je le connaissais que trop bien,et je savais pertinemment qu'il refuserait une pareille place. Il n'aimait pas communiquer avec les autres; comment pourrait-il accepter d'être le seul contact entre sa Divinité et les autres Chevaliers d'Or ? Les heures passèrent, laissant résonner dans la forêt les sifflements des reptiles, le chant des oiseaux et les cris des animaux sauvages. Je ne m'en faisais pas pour mon Maître car je savais qui il était. Avec ou sans Armure, il serait à la hauteur de la réputation des Chevaliers d'Or. Un cri se fit entendre. Un cri humain. Provenant d'un voix familière ! La voix de mon Seigneur !

" Seigneur Aslitaaa !!"
" NON !! N'APPROCHES PAS !! "


La voix ne provenait pas de loin, et en un rien de temps, je m'étais dressé, prêt à lui venir en aide. Mais l'ordre qu'il m'avait intimé m'obligeait à rester sur place, sans rien faire, à attendre. Des cris de souffrance pouvaient se faire entendre, des gémissements comme si l'on torturait quelqu'un derrière cette barrière végétale ! C'était inhumain à percevoir et à supporter. Un râle !! Un bruit d'herbe ! Je fis un bond en avant, pour voir mon Maître sortir de ce rideau tropical, le visage en sueur, tremblant de tout son corps, la respiration haletante. Troublé par un tel spectacle que je n'avais jamais vu auparavant, je me précipitais afin de lui offrir mon aide; mais je fus repoussée par une main chevrotante et je me ramassais par terre, contemplant celui que je servais avec une grande peur s'emparant de moi. Je sentais comme un vide; un vide éternel. L'atmosphère s'était alourdi et le temps semblait se dégrader en conséquence. La respiration épaisse et bruyante du Chevalier de la Vierge me donnait des frissons. Il y avait là quelque chose que j'ignorais. Quelqu'un que j'ignorais. Une présence étrangère planait sur la scène, alors que Seigneur Aslita tomba brusquement sur les genoux. Je m'apprêtais à me rapprocher lorsque son regard croisa le mien. C'était le même regard doux et paisible qu'à son habitude.

" Dormons. Un rude combat nous attend demain... ."
" ... . Oui, Monseigneur !"


La nuit fut calme. Plus calme que je ne le pensais. Le Chevalier s'endormit sans être sur ses gardes, alors que le ciel dégagé m'offrait une vue imprenable de l'univers. Je contemplais pur une dernière celle que je servais: la Constellation de la Vierge. Je m'endormis comme une souche, sans même m'en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Wind Mani
Colonel
Colonel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2703
Age : 25
Nom d'état ou Surnom : Bibi, Wiwind, l'alchimiste de feu, Windounette,patate,purée, Windy, Wiwi
Date d'inscription : 28/03/2007

Feuille de Personnage
Genre: Alchimiste
Métier: Baby sitter de Tsu xDD

MessageSujet: Re: Création d'histoire RP   Dim 27 Mai - 11:34

c'est trop bien *_*
vivement la suite ouais ouais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Création d'histoire RP   Dim 27 Mai - 11:39

[ La voila ^^ ]

***


Chapitre 2: La désobéissance.

" Taïko. Je veux que tu restes dans la ville extérieure. Après le pont, plusieurs créatures sont postés et tu ne pourras rien faire à ton niveau."
" Monseigneur, laissez-moi assister à vos combats. De plus, il vous faudra bien un soutien quelconque si vous êtes en difficulté... et"
"C'est hors de question ! Si je meurs, il faudra quelqu'un pour ramener l'Armure d'Or de la Vierge au Sanctuaire ! Tu restes ici."


Le ton serein et n'affichant aucune crainte sur son visage, c'était bien là Aslita, le Chevalier d'Or de la Vierge, protecteur de la déesse Athéna. Laissant son casque à son serviteur et fidèle, le Chevalier fit demi-tour et traversa le pont pour se rendre vers les lieux des combats et des peurs. Sans aucune hésitation. Sans aucune faiblesse. Il savait que le Dieu Taö était à ses cotés, comme ce dernier lui avait prédit que son successeur aurait Bouddha comme soutien. Il ne fallut pas bien longtemps pour que je m'impatiente. Malheur à l'élève et le serviteur qu n'obéit pas à son Maître... . Car il s'expose sans protection à de graves dangers. Si j'avais su que cela entraînerait ma mort, mais surtout presque la mort de mon Maître... .
Avançant et suivant les pas de Aslita, je finis par l'entrevoir et me dépêchais pour me camoufler derrière le coin d'une rue. Mon Maître était là, dans un silence de mort, tenant sur une jambe, une main avec ses index et son majeur dressé devant sa bouche, l'autre bras levé vers le ciel, les deux mêmes doigts dressés de façon identique. Un son léger pouvait être perçu: il était en pleine méditation. Soudainement, le sol trembla tellement, que j'en tombais par terre; mais chose étonnante, le Chevalier d'Or restait toujours debout, en équilibre sur sa jambe, l'autre repliée vers l'avant. Mais pour que le sol puisse trembler de cette façon, ce ne pouvait être qu'un bâtiment s'écroulant ou la venue d'un géant ! Restant caché, je regardais mon Maître fixé, les yeux fermés, ses cheveux noirs battant au rythme du vent qui venait de s'engouffrer dans cette rue sinistre. Soudainement, un craquement se fit entendre, tandis qu'une masse sombre et poilue s'emparait d'un bord d'immeuble, comme s'aidant à se lever ou à avancer. Et tandis que je restais là, immobile par la frayeur de la monstruosité qui sortait de son trou à rat, apparaissait le Minotaure, géant mi-homme, mi-taureau, muni d'une lourde hache à double tranchant ! La bête rugit et rassembla ses forces pour frapper un grand coup.


" Hmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm..."


Précipitant son poing massif et colossal, le Minotaure abattit toute sa masse sur l'insignifiant Chevalier qu'était Aslita,hurlant de toutes ses forces par fureur et par cruauté. La mort d'un humain serait douce pour son coeur qui avait soif de sang.

" HÖÖÖÖÖÖÖÖMMMMMMM !!"


Le poing fut stoppé par un objet invisible, alors que les yeux noirs et sans fin du Chevalier de la Vierge étaient désormais ouverts, comme révélateur de sa puissance. Toujours sans bouger, une immense cosmos-énergie semblait séparer la bête affreuse du combattant, pauvre humain fait de chair et de sang. Toujours aussi calme, gardant son sang-froid, Aslita abaissa délicatement son poignée d'un geste élégant et souple, avec une certaine lenteur, comme si toute la puissance et la concentration qu'il plaçait dans sa technique était inscrite dans ses mouvements. Après avoir abaissé sa main au niveau de son ventre, fermant toujours les yeux, et visiblement en pleine concentration spirituelle, il ramena subitement cette main vers ses hanches, lançant l'autre main vers le haut à l'Ouest, la paume grande ouverte. Posant pied à terre, le sol vibra soudainement avec qu'il venait de le déposer aussi délicatement qu'une feuille se pose sur de l'eau. Il ouvrit grand la bouche, prononçant avec calme et sereinité, la technique qu'il employait, élevant ce combat à l'Art Subliminal... .

" TEEEÏÏÏÏÏÏÏÏÏ !! "


La masse velue fut soudainement repoussée, renversée à terre, comme si elle avait été plaquée par une force bien plus grande. Essayant de se lever, elle redressa la tête, pour voir les mains du Chevalier de la Vierge jointes, formant un triangle. Sentant le danger venir, la créature à l'instinct d'animal sauvage et féroce tenta de se replier vers une sortie possible. Mais il était déjà trop tard, alors que les cheveux hirsutes de Aslita se dressaient subitement sur sa tête, La cape qui recouvrait le dos de son Armure d'Or battait au gré du vent, le laissant articuler quelques faibles mots... .

" Que se crée une autre dimension... AN-SÜÜÜÜÜN !!! "


Le monstrueux bestiau disparut dans un râle sans que le jeune serviteur, ébloui par le spectacle ne puisse voir ce qu'il s'était passé. Le Chevalier de la Vierge restait paisiblement au milieu de la rue éventrée, comme s'il ne s'était rien passé, le regard triste rempli de déception. Je restais là, à le contempler. Cette légende vivante, qui, de par ses simples parole, pouvait envoûter homme et monstres, les convertissant ou les anéantissant d'un simple claquement de doigts. Sa beauté n'était comparable à celles des Immortels qui régnaient sur le Mont Olympe. Qui aurait cru qu'un tel être puisse exister... . Il disparut soudainement, pour que je ressente un courant d'air froid derrière mon dos. Mince ! J'étais repéré ! Je n'avais pas le temps de me retourner que je sentais une légère tape sur son coup. Ma vue se troublait peu à peu, alors que je tombais dans les bras de mon Maître. Ho non, pas ça.

" Tu devrais le savoir pourtant. Tu dois toujours obéir à tes aînés... ."


Le noir total.


Dernière édition par le Lun 28 Mai - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Wind Mani
Colonel
Colonel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2703
Age : 25
Nom d'état ou Surnom : Bibi, Wiwind, l'alchimiste de feu, Windounette,patate,purée, Windy, Wiwi
Date d'inscription : 28/03/2007

Feuille de Personnage
Genre: Alchimiste
Métier: Baby sitter de Tsu xDD

MessageSujet: Re: Création d'histoire RP   Dim 27 Mai - 11:48

*_* je suis trop fan !!! ouais ouais ouais
J'aime trop le chevalier <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Création d'histoire RP   Lun 28 Mai - 18:06

***


Chapitre 3: La Mort

Le Soleil me caressa le visage de ses derniers rayons, avant de se cacher derrière une pyramide. Peu à peu, mes yeux redécouvraient la lueur du jour. Après avoir été assommé par mon Maître, j’étais resté à dormir jusqu'au coucher du Soleil. Le ciel prenait alors une couleur orangée, et les nuages se teintaient de rose, par cette belle saison. Mais mon Maître ! Où pouvait-il être maintenant ?

" TAAAAÏ - SHUU !! "
" SCHRIIIIIIAAAAAAAAAAAA !! "


La déflagration fit voler en éclat un morceau de la pyramide où je me trouvais, alors que je réalisais peu à peu que je me trouvais juste derrière un autel de sacrifice. La voix de mon Seigneur retentissait, indiquant qu'il livrait bataille avec une autre créature à la voix féminine. Un bruit d'ailes était audible, et une ombre imposante se posa sur moi, me laissant voir le visage de l'un des monstres les plus redoutés de la mythologie grecque : Le Sphinx ! A corps de félin et tête de femme, ce dernier fit un bond en arrière, évitant ce que je perçus comme un rapide éclair: en moins de deux, un énorme bloc de pierre sèche disparut en poussière, émiettant peu à peu le monument historique et laissant cette poudre atterrir sur mon visage. En y prêtant attention, je parvenais à entendre le faible bruit que fredonnait mon Maître lors de sa concentration. L'air fendu décrivait ses mouvements sans que je puisse encore le voir. J'étais tout engourdi suite à tant de temps sans avoir pu bouger. Mais j'avoue que je ne pouvait me lever: la pression atmosphérique était telle qu'elle aurait paralysé un homme en peu de temps. Je restais là, fixe et effrayé, à regarder le Sphinx qui lui me toisait de haut. Il savait que j'étais là. Pourquoi ? Ce serait donc lui qui m'aurait mené là ?
J'allais ouvrir la bouche, mais ce dernier leva le doigt. Et soudainement, aucun son ne sortit de ma bouche. J’étais incapable de parler! Le monstre à doubles facettes venait de m'en ôter la capacité... . Il redressa la tête pour regarder le Chevalier de la Vierge.


" Chevalier, fais donc un pacte de sang pour me prouver ton courage. En t'unissant au destin de quelqu'un d'autre, tu pourras le protéger jusqu'à ta mort. Qu'en penses-tu ? Mais saches que seuls les braves en sont capables, car si la personne que tu souhaites protéger venait à être touchée ou à mourir, tu serais, toi, condamné à perdre quelque chose qui t'es précieux... ."


Le Chevalier cessa sa méditation, et se stabilisa, les deux pieds à terre. Regardant avec froideur la bête, il haussa les épaules. Seuls les braves Chevaliers en effet étaient tenus de faire de pareils serments, c'était bien connu. Le chevalier, quitte à mourir, ferait tout pour protéger une personne en particulier... .

" Soit, Sphinx. Je m'engage à protéger la personne qui m'est la plus chère, par le prix de mon sang."


Levant sa main vers le ciel rougeâtre, il la rabaissa vers sa bouche et se mordit fermement la peau sans laisser passer un seul cri de douleur. Un filet de sang coula le long de sa main. Il s'était mordu jusqu'à s'en faire saigner ! Décidemment, le Chevalier Aslita n'avait pas peur de la souffrance. Laissant ses cheveux noirs se balader au vent, il semblait beaucoup plus sévère que d'habitude. Visiblement, quelque chose le préoccupait. Et quelque chose de grave.
Le Chevalier d'Or se jeta à corps perdu à l'assaut. Levant son index vers les nuages, il l'abaissa très rapidement, créant une onde de choc qui se dirigea vers le monstre, et où ce dernier n'eut aucun mal à l'éviter. Décidant de garder son calme, Aslita reprit sa position de méditation initiale, concentrant son cosmos pour cette fois frapper un grand coût. Malaxant son énergie sur l'action de son bras, il croisa les bras en avant, étendant les paumes au ciel, laissant apparaître une aura bleue autour de son corps. Le Sphinx, les yeux luisant, le contemplait fixement et eut comme un sourire de satisfaction. La voix féminine reprit cours dans les airs.


" Je sais qui tu es. J’arrive à lire dans le coeur des hommes, et peut y voir leur aspect les plus sombres. Alors, présente le moi. Montres-moi Astral !"

" HÖÖÖÖÖÖÖÖÖMMM !!! "


Un courant d'air violent fit son apparition, alors qu'une ombre en forme de croix semblait se déplacer dans les airs. Les yeux noirs et obscurs du Chevalier de la Vierge reflétaient sa témérité et sa détermination à exterminer son adversaire. On pouvait lire sur son visage la volonté d'en finir avec un combat qui avait été pour lui bien trop long et qui dérangeait sa méditation. Je sentais une pression soudaine s'accrocher à ma tête, comme une main imposante qui venait de se saisir de moi. Le Sphinx, de son coté, leva sa patte avant gauche vers les cieux... .
L'action fut rapide. Et tacheté de sang, alors que mon corps était soudainement transpercé de part en part, laissant mon hémoglobine danser dans les airs. Le Chevalier d'Or Aslita, frappé d'étonnement, n'osait plus bouger. Je venais de me prendre sa frappe de plein fouet. Était-ce donc cela, la puissance des Chevaliers d'Or, seuls capables de défendre les Dieux contre les plus vastes armées existantes ? Derrière moi, le Sphinx, qui avait usé de télépathie, grinçait des dents, mais ne pouvait s'empêcher de ricaner. Son tempo avait été parfait.
Une seconde ne se passa même pas. Aslita fut subitement renvoyé en arrière, comme frappé par un bélier, les yeux en sang, laissant un cri de souffrance lui échapper. C'était impossible ! Le monstre bestial n'avait pourtant pas bougé. Mais alors !


" Ainsi donc, c'est pour ce simple serviteur que tu as fait un pacte de sang... ; les humains sont ridicules, et se créent des monstres pour pouvoir survivre et puiser leur force. C'en est à mourir de rire !!!"


Mais le Sphinx resta soudainement troublé par un cosmos dépassant l'entendement. Alors que son sang continuait de couler sur les anciennes dalles du Temple, le Chevalier plaqua main au sol pour s'aider à se relever, ne pouvant plus voir. Moi, j'étais lâché au sol, m'affaissant comme un homme sans vie et sans intérêt, ayant la conscience troublé après avoir mortellement blessé et avoir désobéi à celui que je vénérais plus que tout. Je vis mon Seigneur se pencher vers moi, mais je ne le reconnaissais plus. Une atmosphère froide et cruelle nous englobait, comme si cette énergie allait nous éliminer. Une sensation de peur m'envahissait, me glaçant d'effroi, alors que le Sphinx, effectuant un bond en arrière, persiflant quelques mots brefs.

" Te voila enfin... Astral. "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Création d'histoire RP   

Revenir en haut Aller en bas
 
Création d'histoire RP
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire des grands magasins de Paris
» [Théorie] Le rôle des légendaires dans la création du monde Pokémon
» Histoire et Ordre d’Hermès
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes of Shambala :: Hors jeu :: Créations, fanfictions et costplay :: Ecrits-
Sauter vers: