AccueilAccueil  FAQFAQ  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 si vous avez le courage de le lire

Aller en bas 
AuteurMessage
John Belt
Colonel
Colonel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2138
Age : 28
Nom d'état ou Surnom : l'alchimiste de l'eau
Date d'inscription : 26/05/2006

Feuille de Personnage
Genre: Civil
Métier:

MessageSujet: si vous avez le courage de le lire   Sam 19 Jan - 1:33

bon je pense que c'est très dure à lire. Ne cherchez pas de sens, y'en a pas. Mon but était de recréer comme le raisonnement d'un rêveur mais la fin est pas terrible du tout en faite, je devrais peut être la retirer.

Un Simple rêve



Une brise légère lui caressa la nuque. Il ouvrit les yeux, mais ne reconnu rien de ce qu’il voyait. Il était allongé, endormi sur une sorte de mousse laineuse donc la couleur n’était pas sans rappelé celle de la barbe à papa. Audessus de lui, le ciel orange aux nuage gris tinté de rose lui révellait un duel magnifique entre deux créatures volante. Le combat grondait audessu de lui, mais il ne ressentait aucune peur. Il était faciner par ces êtres merveilleux qu’il voyait. L’un d’eux, un grand oiseau au plumes rouges sang et bleu saphire mençait l’autre de ses serres gigantesques. L’autres, beaucoup plus petit, se déffendait hardiment avec ses trois corne. Comment pouvait il bien savoir qu’il en avait trois ? il ne le voyait presque pas. Pourtant il le savait.
Un centaure ailé apprut alors et chassa les deux autres créatures avec son arc et ses flêches de feu. Les trois créature s’éloignèrent et disparurent au loin. L’observateur endormis entrepris alors de se levé. Mais son corp ne suivit pas sa pensé et il ne se redressa pas d’un pouce. Il ne pouvait pas se lever car il était endormis. Cett verité arriva comme une évidence dans son esprit confus. Pour explorer ce monde il lui fallais d’abord se réveiller. Mais comment pouvait il y parvenir ? C’était une question complexe. En attendant il restait là, allongé sur la mousse rose, les yeux clos observant deseperement le ciel et rien d’autre.
Il sentis alors un leger balancement. Il se serais cru sur un matala gonflable au mileu d’une piscine. Il retourna son esprit et vit alors qu’il était en effet sur un liquide. De tuxture et d’odeur c’était de l’eau. Mais jamais encore il n’avait vu d’eau violette et sombre comme celle-ci. Mais il n’eut pas le temps d’y songer d’avantage. Il entendit alors un bruit étrange. Il sentit dans la main droite un objet. Un magnétophone enregistreur. Son pour seul commença l’enregistrement, puis l’arrêta et le fit tourné à l’envers. Le bruit qui sorti du magnétophone lui était étrangement connu. C’était le son d’une cascade. Le bruit qu’il entendait donc devait être, c’était tout à fait logique, le bruit d’une cascade à l’envers. Il se demanda tout de même avec apprhention ce que pouvait être une cascade à l’envers. Il allait être projetté vers le haut et chutter jusqu’au ciel orangé qu’il fixait toujours. Il ferma les yeux interieurment lorsqu’il se senti commancé à monter, mais la chutte ne fut pas aussi vertigineuse qu’il l’aurais crut. Il rouvrit les yeux et vit qu’il avait était ratrapper au vol par une multitudes de drozophiles mutées. Il s’amusa à les trier par type de mutation puis à les compter. 56.789 d’entre elles avaient les yeux blancs, 34.012 avait des pates en trop, et il ne parvenait pas a savoir pourquoi il les avait classé en cinq groupes puisqu’il ne savait même pas quel mutation avaient subits celles des autres groupes.
Soudain la créature à trois corne le chargea sur le flanc. Enfin ses yeux s’ouvrirent. Les drozophiles se regroupèrent dans son dos et formèrent trois grandes ailes noires. Il esquiva la créature, saisit l’une de se corne que sa main ne senti pas, et l’aracha. Alors prenant de l’altitude il lança la corne en dirrection de la créature. La corne devitn foudre et frapa la créature qui du battre en retraite. Cependant le mal était déjà fait. L’un des drozophile, Squoudolie, parmis les plus fidèle, était blessé à mort. Dans on denier souffle elle murura de sa voix inaudible « Squidi squoude ziki » ce qui voulaist dire, il le comprenanit, lui le roi des drozophiles mutées, qu’elle lui disait « mourrir pour le roi fut un honneur pour mon humble personne, je n’aurais j’aimais pu espérér plus belle fin. »
Toute les drozophile la pleurèrent, le roi suspendu dans le vide en avait oublier de tombé tant son chagrin était immense. Cependant après avoir respecté une minute de silence, en temps que souverain il devais conduir son peuple et ne pas se lamenter sur le sort d’un vaillante drozophile muées de guerre morte au champ d’honneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maratz
Commandant
Commandant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 541
Age : 25
Nom d'état ou Surnom : L'Homonculus Polymorphe Animalier
Date d'inscription : 21/08/2007

Feuille de Personnage
Genre: Homonculus
Métier: Aucun. Promeneur, peut étre...?

MessageSujet: Re: si vous avez le courage de le lire   Dim 24 Fév - 13:48

lorsqu'on a les yeux clos, c'est un peu complexe d'observer le ciel...

C'est vraiment bizarre, cette histoire...mais c'est bien écrit, malgré quelques fautes. Si tu développais, je suis sur que ce serait un beau récit onirique... ouais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
si vous avez le courage de le lire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» [Inutile] Qu'est ce que vous avez fait hier ?
» Si vous avez du temps à perdre :)
» Vous avez dit couleurs primaires ?
» Vous avez lu l'histoire de Jessie James? - Clyde's links

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes of Shambala :: Hors jeu :: Créations, fanfictions et costplay :: Ecrits-
Sauter vers: