AccueilAccueil  FAQFAQ  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le train, la chanson qui énerve!

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anzu
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 132
Age : 24
Nom d'état ou Surnom : Seppuku
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de Personnage
Genre: Civil
Métier: tueur à gage

MessageSujet: Le train, la chanson qui énerve!   Jeu 25 Sep - 22:20


Anzu entra dans le train. Les gens portaient sur lui un regard craintif et apeuré, sans doute à cause de sa démarche qui pouvait paraître étrange.
En temps normal Anzu se fichait du regard des autres, mais la il ne pus s’empêcher de pensée avec force « les gens de nos jours, ont peurs de l’inconnus ». Un sourire malsain apparut sur sont visage, puis il chercha un compartiment pour pouvoir se poser un peut.
Pauvre de moi se dit-il tous les compartiments sont occupées.
Le jeune Anzu bouiller intérieurement, des morveux, des vieillards, des femmes… que des gens qui font du bruit.

Au bout d’un certains temps de recherche, il finit par trouver un compartiment qui semblait pas hanter par le bruit, malgré le fait qu’il y avait quelques personnes dedans. Mais dès qu’il était entrait les gens du compartiment avait commencé à chuchoter et le fixer avec des yeux étrangement méchants. « Je sais que je ne suis pas comme tous le monde mais tous de même » pensa t-il en fixant les gens qui le regardait avec des yeux plus en plus grand. Il finis par sortir un livre s’intitulant « L’alchimie », puis il posa ses yeux sur les premières lignes de l’ouvrage mais fus gêner par les regards incendiaire que les gens poser sur lui. « Ne pas s’énerver, ne pas s’énerver » rugit t-il en lui-même. Il ferma sont livre sachant pertinemment que il était inutile de lire quand on vous regarder ainsi.

Le jeune Anzu avait une grande veste couleur vanille il cachait dessous un sabre de sang il le sortit car il aimer l’observer, se qui laissa les passagers de marbres. Mais de sa grande veste couleur vanille en sortit un tiquet de… Train… Il faillit s’échapper quand un des passagers lui dit :
- Monsieur, vous avez un papier qui sort de votre veste. Anzu le remit en place et dit d’un ton très solennel :
- Merci à vous. Puis il lui fit un sourire hors du commun se qui eut comme effet de faire peur à la personne qui lui avait parler. Anzu se sentait bizarre, jamais il avait eu de contacte humains, tout le monde le fuyait. Il sentit une chaleur l’envahir, une vague d’amour, mais elle retomba quand il entendit une femme chanter une chanson peut agréable qui parlais de lui :
Avec sont épée de sang cette homme se crois tout permis,
Avec sont regards doux il se croit élégant,
Mais pour qui se prend se petit alchimiste,
Sont écharpe et sa veste ne sont pas de bon goûts,
Ses sourire sont faux ne pas se faire avoir,
Mais tous de même ne rient pas trop fort de lui,
Car il faut lui laisser le temps de comprendre
! Elle ne put en dire plus car une main saisie son cou, celle de Anzu évidemment qui lui dit d’une vois monotone :
- Mais qui es donc c’est Harpies qui ne ses pas chanté et qui ignore piquer des vers ? Il la relâcha à contre cœur ne voulant pas de problème.
- Je m’excuse dit elle en souriant
- Tu ne devrais pas me sous estimez dit il en sortant sont sabre. La femme pris peurs elle partit en courant.
- Maintenant hurla t-il en souriant tous en étant en colère, ceux qui on un problème envers moi qu’il vienne ma lame les attends !

[/i]]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soraya Ludlow
Colonel
Colonel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2989
Age : 33
Date d'inscription : 15/06/2007

Feuille de Personnage
Genre: Homonculus
Métier: Médecin

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Ven 26 Sep - 18:30

Quelque chose siffla, et alla se planter à côté de l'oeil d'Anzu. Un couteau de lancer, entièrement en métal. Puis une silhouette émergea des passagers. Celle d'une jeune fille, qui devait tout juste avoir seize ans. Elle marcha vers lui.

" Moi ça me pose un problème les gens violents." dit-elle en s'arrêtant trois mètres de lui.
Soraya Ludlow planta ses curieux amétyhystes dans ceux d'Anzu. Au crous de sa très longue vie, elle en avait croisé des gens sadiques, pervers et tout ce qu'on voulait. S'il voulait réellement l'impressionner, il devrait faire plus que lui faire les gros yeux.

L'homonculus était comme souvent habillée normalement. La seule qui était bizarre était ses pieds nus. Pour cette fois, elle portait un jean et un t-shirt vert.

_________________

Soraya Ludlow.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anzu
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 132
Age : 24
Nom d'état ou Surnom : Seppuku
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de Personnage
Genre: Civil
Métier: tueur à gage

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Sam 27 Sep - 16:57

Une jeune fille venait d'apparaitre devant Anzu .
" Vous ne vous sentez plus vous avez failli me rendre borgne...". Que m'arrive t-il de perdre le contrôle de moi même, je ne vais pas me rabaisser devant une femme, mais je ne peut pas non plus lui faire de mal... Que faire? Le jeune Anzu mit sa main sur sa bouche, comme pour cacher une ambition secrète.

Bon après tous pourquoi ne pas me battre, mais tous de même une femme...Anzu se rappeler de la fois ou il était rentrée dans une femme, il ne c'était pas excuser car il était timide... Il avait pris une correction plutôt coriace.

bon et bien il est temps de prendre ma décision, pauvre de moi . Que dire à cette femme?
Peut être répondre à ce qu'elle ma dit. Anzu pris une forte inspiration lassé puis dit à la jeune femme se situant près de lui : " Moi violent je suis quelqu'un de paisible qui défend sont honneur, imagine toi ridiculiser de la sorte" il lui lança un regard qui voulait dire: Je ne veut pas de mort ! Puis il attendit avec impatience si la jeune femme voulait vraiment se battre. [i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soraya Ludlow
Colonel
Colonel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2989
Age : 33
Date d'inscription : 15/06/2007

Feuille de Personnage
Genre: Homonculus
Métier: Médecin

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Sam 27 Sep - 18:49

Bon, apparemment son attitude avait changée. Etait-ce parce que quelqu'un avait osé répondre à son appel ? Soraya s'en fichait. L'essentiel, c'est qu'il ne dégageait plus cette aura agressive. Il restait sur la défensive, normal puisqu'on l'avait défié.
" Soit. Si vous cherchez une place, il en reste une en face de moi." répondit-elle.

Puis elle s'avança tranquillement vers Anzu, le dépassa et reprit son couteau. Elle le fit tourner habilement pour que le manche dse retrouve en bas, et le rangea à l'intérieur de sa manche. L'homonculus regagna tout aussi sereinement sa place.
Si l'homme venait se mettre en face d'elle, l'homonculus pourrait le garder à l'oeil et éviter tout débordement. L'adolescente artificielle n'était pas une adepte de la force quand elle pouvait être évitée.

_________________

Soraya Ludlow.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anzu
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 132
Age : 24
Nom d'état ou Surnom : Seppuku
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de Personnage
Genre: Civil
Métier: tueur à gage

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Sam 27 Sep - 19:14

Mince se dit Anzu je me suis rabaisser à une femme que faire.
Elle me nargue, c’est impossible d’être aussi désagréable. Déjà le fait qu’elle lui proposé de s’asseoir en face d’elle était une forme de moquerie puis aller ramasser son couteau ainsi sans même lui adresser un regard… Anzu la regarder d’un œil méchant, il se rappelait cette vague de tendresse qu’il avait eu avant que on chante une chanson si désagréable sur lui.

Cette colère était si grande en lui. Il se rappeler que des mauvais souvenirs. Anzu fit une tête horrible il fut pris d’un terrible mal de crâne qu’il hurla de rage.
Il posa des yeux méprisants sur Soraya Ludlow. Il fallait qu’il se calme car il aller la tuer ou se faire tuer car une FEMME capable de le mettre dans un tels état est sans doute très forte. Il sortit sont sabre s’apprêtent à se battre, mais au lieu de sa il rapprocha le tranchant de sont sabre vers sa mains et se coupa légèrement l’extrémité de son majeur gauche, histoire d’avoir un peut de sang qui sorte de sa peau.


Anzu observa un cours instant sont sang qui sortait en abondance puis se fit quelques signes sur la paumes de sa mains gauche, il regarda Soraya Ludlow puis lui dit d’une voix extrêmement calme « j’arrive jeune demoiselle, merci à vous » il s’assit en face d’elle puis songea intérieurement « un jour elle souffrira à cause de moi » puis il sourit, regardant la fille. .. Pour une fois qu’il les trouves pas immondes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soraya Ludlow
Colonel
Colonel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2989
Age : 33
Date d'inscription : 15/06/2007

Feuille de Personnage
Genre: Homonculus
Métier: Médecin

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Sam 27 Sep - 19:20

" Je vous en prie." répondit-elle courtoisement.

Toutefois, le hurlement de rage qu'il avait poussé confirmait les soupçons de l'homonculus : cet homme était instable. Il venait d'ailleurs de se couper, comme ça, rien que pour voir son sang couler. en ce qui la concernait, l'homonculus en avait ant vu qu'il fallait désormais bien pire que ça pour l'impressionner. Elle s'assit tranquillement.

Anzu lui darda un regard haineux. Eh bien ... la capitale n'avait pas déjà assez à faire, sans qu'un déséquilibré en plus ne débarque. Mais elle savait apr expérience que ce genre d'attitude cachait une grande souffrance. Les humains naissaient rarement sadiques, ils le devenaient.
" Navrée pour le couteau tout à l'heure." dit-elle sans s'émouvoir de ces yeux furieux.

_________________

Soraya Ludlow.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anzu
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 132
Age : 24
Nom d'état ou Surnom : Seppuku
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de Personnage
Genre: Civil
Métier: tueur à gage

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Sam 27 Sep - 19:55

[b]Anzu se repasser lentement le " je vous en prie" de la jeune femme quelle hypocrite songea t-il. Anzu aller se lever pour aller boire quand il y eu une énorme secousse il lâcha un soupire puis regarda Soraya Ludlow qui semblait intriguer par la secousse. En entendit des petits cris, puis ils y en eu des nouveaux… Mais bien plus gros.

Anzu se leva et sortit de sont compartiment l'air étrangement rapide. Cette secousse ne me parait pas anormale, ce qui l'est en revanche c'est que le train c'est arrêter.

Il regagna sont compartiment. Anzu s'assit un peut sur ses gardes. Quand un bruit plutôt énervant envahie les oreilles de Anzu . C’était un cri de plainte et de peurs.
Sachant pertinemment que si il ne se lever pas, le train n’arriverais jamais à bon port, il reprit la sortit du compartiment pour tomber nez à nez avec un homme
-Ne bouger plus dit-il en jetant un bref coup d’œil à la jeune femme
- Je ne compte pas bouger dit il en baillant, et en portant sont regard sur le sabre que tenais l’homme. « Dit moi Soraya si je me trompe ou ces ce traîne patin qui à oser arrêter le train dans lequel je suis»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soraya Ludlow
Colonel
Colonel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2989
Age : 33
Date d'inscription : 15/06/2007

Feuille de Personnage
Genre: Homonculus
Métier: Médecin

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Dim 28 Sep - 11:29

" Non en effet. " fit Soraya derrière Anzu.
L'homonculus venait de le rejoindre. Le bonhomme devant eux cherchait sûrement à commettre un hold-up, ou à détourner le train.

" Vous savez, je doute que le monsieur ici présent aime que son voyage soit interrompu. Et moi non plus." reprit Soraya en désignant Anzu.
Pour toute réponse, l'homme en face ricana et plaça la pointe de sa lame sous la gorge de l'homonculus. Cette dernière soupira d'ennui. Et puis ... rapide cmme l'éclair, elle écarta la lame. Frappant du tranchant de la main sur le poignet tenant le katana, elle l'obligea d'abord à le lâcher.

Il chercha à la frapper. Soraya bloqua, et d'un geste précis lui cassa le bras. Un autre coup dans le cou suffit ensuite à endormir le type.
" Ca c'est fait. Mais il n'est certainement pas tout seul." dit-elle.

_________________

Soraya Ludlow.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anzu
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 132
Age : 24
Nom d'état ou Surnom : Seppuku
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de Personnage
Genre: Civil
Métier: tueur à gage

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Dim 28 Sep - 13:04

Anzu se féliciter de ne pas avoir attaquer la jeune femme.
" Oui il ne doit pas être seul" .
Anzu sortit du compartiment il n'eut pas à faire beaucoup de pas pour entendre un "arrête toi" . Il s'agisse d'un homme armée d'un Katana, il ressembler beaucoup à l'autre bandit, que Soraya avait endormie.

" Monsieur je vous prie de lâcher cette arme". Sachant pertinemment que cela ne servirais à rien Anzu sortit sont sabre de sang,, autant s'amuser se dit-il.
Anzu fit un grand pas en avant se mettant en garde, l'homme ricana et dit " Je n suis pas comme l'autre, pas un faiblard, normal vus que je suis le chef". Anzu soupira longuement quand l'homme malhonnête lui demanda d'approcher de façons grotesque.
Le jeune Alchimiste de sang écrasa la tête de l'homme avec le plat de sont sabre.Ce dernier semblant souffrir le martyr, fit des mouvements très rapide comme pour se venger de se coup plutôt honteux!

Il est assez rapide mais c'est insuffisant pour me battre. Anzu évita un coup qui aller lui trancher la tête. Mais c'est qu'il veut me tuer songea t-il ... moi qui ne voulait même pas me battre je n'ai plus le chois.
Anzu donna un autre coup bien plus fort sur le crâne de l'homme, qui rugit de douleur en se pliant en deux! Profitant de la position de faiblesse de l'homme Anzu entailla assez profondément le bras du bandit.

Un flot de sang en sortit , l'homme hurla de plus belle, Anzu lui dit très gentiment " répond à ma question et je te laisse en vie: y a t-il d'autre homme aussi faible que toi?" l'homme lui fit signe que non.

Anzu regagna son compartiment laissant l'homme avec une profonde plaies dans le bras et un terrible mal de crâne. Il regarda Soraya et lui dit: " il a eu de la chance que mon humeur ne sois
pas massacreuse car j'aurais pus transformer sont sang en quelque chose qui fait bien plus mal" il éclata de rire très gentiment puis s'assit attendant avec patience la fin de se trajet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soraya Ludlow
Colonel
Colonel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2989
Age : 33
Date d'inscription : 15/06/2007

Feuille de Personnage
Genre: Homonculus
Métier: Médecin

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Dim 28 Sep - 16:50

L'homme était véritablement fou de rage. Il voulait repartir à l'assaut, c'était évident.
" Cou-ché !" lança Soraya en le frappant à la nuque.

Blesser son adversaire c'était bien, mais pour être tranquille mieux valait s'asurer qu'il ne bouge plus. Par précaution, Soryaa le frappa à certains endroits du dos. Elle alla chercher l'autre auquel elle avait fait subir le même traitement.

Si les deux hommes venaient à se réveiller avant l'arrêt, et ce serait le cas, ils ne pourrait plus bouger. L'homonculus venait de bloquer leur corps. En revanche, on les entendrait jurer. Ceci accompli, Soraya regagna elle aussi sa place.

_________________

Soraya Ludlow.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anzu
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 132
Age : 24
Nom d'état ou Surnom : Seppuku
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de Personnage
Genre: Civil
Métier: tueur à gage

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Lun 29 Sep - 21:13

Le train ne c’était pas remis en marche se qui commencer à énerver fortement Anzu qui jurer sans arrêt des « galères » peut ordinaire. La folle à calmer les bandits de pacotille, on devrais pouvoir partir non ?
Impatient mais toujours souriant le jeune Anzu se leva une nouvelle fois sont sabre de sang toujours en mains. Déjà la nuit commencer à tomber « Galère » hurla t-il intérieurement pour la centième fois. Les ampoules du train étaient faibles. « Anzu marcher à pas rapides, se chauffeur va m’entendre ».

L’alchimiste courait à présent car la hâte de frapper à mort le chauffeur l’envahie. Il fermis les yeux quelques instants pour songer à quelle mort lui conviendrais le mieux « je n’aime pas attendre, ni faire attendre les autres » .
- Monsieur à l’aide hurla un gamin bruyant en s’agrippant à la jambe de l’alchimiste en colère. Anzu l’observa il était petit une coupe plutôt jolis, et porter des lunette rouge et bleue immonde, sont pantalon était assez large et sont haut blanc bien trop petit.

- Et bien morveux dit il en lui jetant un regard vaguement doux que ce passe t-il. Le petit aux lunettes immonde leva la tête et le regarda avec bravoure, puis dit en tremblant « Il y a un type la- bas qui na plus de tête » en disant ses mot il avait lâcher la jambe de Anzu puis avait indiquer du doigt l’endroit.

Anzu partis en courant bousculant les gens. Le petit au tee-shirt trop court n’avait pas était trop précis pour l’indication se qui mit Anzu en doute. Il entendit un cris d’homme, pas très courant se dit il en accélérant ses foulées de pas. Anzu arriva devant un compartiment, il l’ouvrit : une marre de sang remplissait l’intérieur du compartiment. Le petit garçons était un peut aveugle en disant que il y avait une personnes sans tête dans le train, la personne ici présente était tous simplement éventrer en deux sans tête et ses membres était plus loin.
« J’ais comme l’impressions que tous ne va pas ici ».


- Oh un jeune Alchimiste j’ai vus comment tu t’est rabaisser devant la fille. Un homme armé d’un sabre visiblement fort venait d’apparaître.
- « Et tu la cause de se massacre »? Demanda Anzu
- Oui répondit l’homme et tu est tomber dans mon piège … Ceci est une prise d’otages. L’homme tourna la tête et ajouta « sait-tu que le train est pleins de soldats m’appartenant » .
- Alors tu va mourir dit l’alchimiste du sang dans un soupir d’extase !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soraya Ludlow
Colonel
Colonel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2989
Age : 33
Date d'inscription : 15/06/2007

Feuille de Personnage
Genre: Homonculus
Métier: Médecin

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Mar 30 Sep - 10:42

Soraya regarda Anzu partir en courant. Bon, mieux valait le suivre avant qu'il ne massacre quelqu'un. Elle entendit l'enfant parler d'homme sant tête, et fronça les sourcils. Pas bon du tout. L'homonculus accéléré le pas, et arriva dans la pièce où Anzu palabrait avec un autre homme.

Lorsqu'elle entendit les mots s'abaisser devant une fille, là l'homonculus vit rouge. Son côté noir remonta rapidement à la surface. Ses yeux prirent un éclat métallique, glacial et meurtrier. Usant de son pouvoir, elle arracha le sabre des mains du preneur d'otage, et lui sectiona net les jambes, sans toucher à l'arme.
" Pleins de soldats à toi dis-tu ? Voilà qui va être amusant." dit-elle avec un sourire sadique.

Même sa voix n'était plus la même. Rauque, froide ... Soraya empoigna le sabre qui flottait, et le planta dans le coeur de l'homme. Puis sans s'occuper du reste, elle franchit la salle au sol inondé de sang, et ouvrit la porte du wagon.

_________________

Soraya Ludlow.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anzu
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 132
Age : 24
Nom d'état ou Surnom : Seppuku
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de Personnage
Genre: Civil
Métier: tueur à gage

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Mar 30 Sep - 20:32

Anzu avait regarder les gestes de la fille" elle est d'une brutalité...".

De plus elle était partit comme sa en le laissant en plan. Pauvre femme songea t-il, être aussi désagréable ne devrais pas exister.

Anzu commencer à bouillir de rage, une femme venait de lui piquer sa proie , une femme venait de le laissez seul semblant dire " quelle idiot pourquoi attendre pour le tuer?" . Il sortit de la ou il était marchant dans le sang des deux cadavres puis arriva près de la femme lui mit la main droite sur l'épaule et lui déclara d'un ton terriblement sombre " Pour qui tu te prend de me suivre comme sa?
Comment ose tu tuer ma proie? .
Non mais, elle avait beau être assez forte, cela ne lui permettait pas tous, il la regarda et lui lui dit de nouveau " Tu est vraiment lente dépêche toi on à les soldats de cette imbécile à massacrer, et cette fois te la joue pas perso OK? .

Anzu lui fit signe de venir! et dans un soupire il ajouta assez lentement comme pour quelle pèse ses mots" Toi qui veut t'amuser je pense que tu va être servis...FEMME.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soraya Ludlow
Colonel
Colonel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2989
Age : 33
Date d'inscription : 15/06/2007

Feuille de Personnage
Genre: Homonculus
Métier: Médecin

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Mer 1 Oct - 10:21

Oh quelle erreur ... s'en prendre à elle maintenant, alors qu'elle est dans cet état ... Soraya empoigna Anzu, et le projeta contre la paroi du wagon. Puis des filins sortirent de cette paroi, pour lier les quatre membres de l'alchimistes, et même lui enserrer le cou.

" Dis donc sale humain, tu crois peut-être que j'ai des ordres à prendre d'une stupide créature ? Si t'es trop lent tant pis pour toi." siffla-t-elle.
Le pauvre Anzu était mieux ficelé qu'un rôti. Ses mains étaient éloignées l'une de l'autre, la paume vers l'homonculus. Le métal le tenait solidement.

Soraya pensa à le tuer, quand un type chargea derrière elle. Elle fit volte-face et d'une pirouette s'écarta. Elle arracha à nouveau deux pans du wagon, y fit pousser des pics, après d'uun geste des bras le prit en tenailles à l'intérieur.

L'homonculus modela ensuite une grande roue à pics, qu'elle envoya pour sectionner têtes ou couper en deux ses adversaires. Ceux qui voulaient lui tirer dessus virent leur armes se retourner contre eux, leur chargeur se vider sur leur propriétaire.

_________________

Soraya Ludlow.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anzu
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 132
Age : 24
Nom d'état ou Surnom : Seppuku
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de Personnage
Genre: Civil
Métier: tueur à gage

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Mer 1 Oct - 15:03


Découvrez Rock Star 101!


Des veines commencèrent à saillir sur le front teint vanille du déséquilibré mental. Les filins de métal n'allaient pas résister longtemps, elle avait sans doute fait ça à la va-vite, et avait sous estimée la musculature du jeune homme aux cheveux dorés. Il était énervé, et ceci à cause de deux choses : Elle lui avait piqué sa proie, impardonnable, et elle avait voulu le tuer, encore plus impardonnable. Elle était forte, mais si elle voulait un duel, elle l'aurait... Du sang coulait le long des ses deux mains, parfait... Vraiment, ça n'allait pas être facile, mais pour une fois que le commun des mortels lui rendait service en distrayant l'homonculus, il n'allait pas rater l'occasion. Il fit deux trois mouvement avec ses doigts, en expert et grâce à son entrainement intensif il réussi à former deux cercles parfaits sur le mur... Des cercles ensanglantés. Il apposa rapidement les mains dessus, un formidable éclair alchimique se produisit , enfin plus précisément deux éclairs. La matière du wagon sembla lentement changer, en même temps qu'Anzu s'épuisait littéralement. Une transmutation aussi importante, c'était pratiquement impossible pour quelqu'un de son niveau, mais il avait la foie en ses capacités. Le métal du wagon devint du marbre ! Il avait remarqué que la fille pouvait maîtriser cette matière, il allait l'en priver proprement. En même temps, les filins qui le retenait auparavant explosèrent et le laissèrent tomber sur le sol comme un pantin désarticulé. Elle n'avait désormais plus que le métal des pistolets qu'elle pouvait utiliser, et encore. Heureusement que Seppuku n'avait aucun objet métallique sur lui, même son sabre était en sang solidifié. Il se releva avec un peu de peine et regarda Soraya avec des yeux de fou furieux, une aura de puissance se dégageait de lui. Son Katana était encore plus inquiétant, car on sentait qu'il avait tranché plus de vie humaines que nécessaire. Beaucoup trop d'ailleurs. L'art des combats, il connaissait, il avait passé pratiquement deux ans à se battre pour survivre, envers et contre tous. Son déséquilibre profond venait du fait qu'il n'avait jamais été accepté par les personnes dîtes "normales" alors qu'elles cumulaient sans doute bien plus de problèmes que lui. La vie, cette chose qu'on avait donné a tous les êtres humains, sa vie oui, il la protégerait afin de ne pas trahir son maître, sa mère, et surtout de tuer son enfoiré de père. Ce n'était donc sûrement pas une sois disant experte qui l'avait stoppé alors qu'il allait frapper quelqu'un, et qui tuait à tour de bras, qui allait l'arrêter. Lui, au moins, était franc avec lui même, il avait appris dans un seul but, et s'y tiendrais. La haine qu'il pouvait éprouver envers ses semblables était sa force. Il était fin près pour un vrai combat, avec quelqu'un de très fort.
Il avait l'alchimie, elle avait le métal, qui d'eux deux remporterait la première manche ? Les paris étaient ouverts.

" Tu mourras femme, et pas de vieillesse. !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soraya Ludlow
Colonel
Colonel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2989
Age : 33
Date d'inscription : 15/06/2007

Feuille de Personnage
Genre: Homonculus
Métier: Médecin

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Mer 1 Oct - 16:06

( Eh ben, toi qui voulais clore le topic ! )


Soraya éclata de rire devant la pitoyable colère de l'humain." T'inquiètes pas pour la vieillesse, je suis déjà bveaucoup plus âgée que toi. Et j'ai un prénom, mais c'est vrai que si les hommes réfléchissaient ça se saurait. " rétorqua-t-elle.

S'il voulait mourir, à sa guise. Soraya se créa un sabre. Ca ne se vit pas, mais elle le renforça avec un alliage. Visiblement il ne savait toujours pas qu'elle était un homonculus. Un être capable de ressusciter, contrairement à lui.
Soraya ne s'inquiétait pas pour son pouvoir. S'il le faut elle démantèlerait le train entier. Et puis ... le sabre de son adversaire était en sang. L'homonculus n'avait pas déployé encore tout son potentiel. D'ailleurs, ça ne serait jamais arrivé si certaines personnes savaient garder leur sang-froid.

L'adolescente se mit en garde.

_________________

Soraya Ludlow.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anzu
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 132
Age : 24
Nom d'état ou Surnom : Seppuku
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de Personnage
Genre: Civil
Métier: tueur à gage

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Mer 1 Oct - 21:11

En voyant la jeune femme se mettre en garde Anzu se coupa légèrement avec sont sabre, avec le sang qui sortait de la plaie il fit un cercle avec diverse inscription. L'homme au cheveux vanille évita la provocation de la femme qu'elle faisait sur les hommes mais il pensa tous de même: c'est vraiment une garce. Le jeune Kyouaku éclata de rire songeons avec force à comment il allait battre cette femme c'était pourtant si simple.

Oui cette femme malgré qu'elle soit totalement folle était très intrigante, elle ne devait sans doute pas être une humaine pour être aussi désagréable, il n'avait que à se regarder, il était désagréable tous en étant polie c'est vraie précédemment il l'avait appeler femme mais sont ton n'était très insultant juste ... Hautin de plus au lieu de l'appeler femme il aurait pus lui dire " chienne" ou encore " garce" ou servante" Anzu jubila en l'imaginant se trépaner pour tous simplement le servir.

L'homme au pensées sadique se repassa lentement les images qu'il avait vus précédemment la femme se créant un sabre, un sabre comme le soient ne pourra me battre .

Anzu éclata de rire, un rire provoquant, un rire se moquant de la faiblesse de cette femme qui se mettais en colère pour presque rien.



Anzu se se mit en garde, puis sans même hésite un seul instant il alla lui donner un coup sur le sabre, ce dernier s'éffrita , du sang coula sur les mains de la folle un éclair alchimique se créa . Anzu rit de plus belle, il avait marqué un symbole sur son sabre ets comme sot sabre était retourner à sont état d'origine le symbole était devenus sang, celui ci qui coulait sur les mains de la jeune femme était de l'acide sulfurique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soraya Ludlow
Colonel
Colonel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2989
Age : 33
Date d'inscription : 15/06/2007

Feuille de Personnage
Genre: Homonculus
Métier: Médecin

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Jeu 2 Oct - 11:01

Soraya grimaça sous la douleur. Puis elle lui montra sa plaie avec une mine ironique. Cette dernière cicatrisa en quelques secondes.
" Au fait ... tu sais qu'il y a du fer dans le sang ?" dit-elle avec un sourire tout aussi sadique que celui d'Anzu.

Elle se concentra sur le sabre qu'il portait. L'homonculus fit affluer tout le fer au même endroit. ensuite, elle fit circuler dans toute la lame en coupant le sang. Cela créa une multitude de fissures qui fragilisa grandement le sabre. Si jamais Anzu assénait un coup avec, il se briserait en plusieurs morceaux.
" Là ... voyons comment tu va t'en sortir. Avec l'alchimie j'imagine.
Mais ça restera insuffisant." reprit-elle.

Orgueil des homonculus .... Soraya connaissait beaucoup de techniques pour vaincre un ennemi. Elle attendit donc qu'Anzu réagisse. Il allait attaquer elle le savait, elle le sentait même.

( Ah un détail, pense à enlever ton post là en-dessous. )

_________________

Soraya Ludlow.



Dernière édition par Soraya Ludlow le Jeu 2 Oct - 12:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anzu
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 132
Age : 24
Nom d'état ou Surnom : Seppuku
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de Personnage
Genre: Civil
Métier: tueur à gage

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Jeu 2 Oct - 20:17

La chienne songea t-il avec force fragiliser ma lame,c'est... Exactement se qu'il me fallait.
Le jeune Anzu se mordit tous ses doigts, le sang en sortit et il traça délicatement un cercle sur sont sabre un peut semblable au derniers . Il mit sa main clair sur sont visage puis la défia du regard, les filles... non plutôt cette fille n'avait pas de cerveau, fragiliser sa lame l'éviter tous simplement de le faire. Vraiment qu'elle stupidité, il ria sombrement, il fit quelque pas, avant de se mettre en garde "Ah, tu ne sait donc pas que tu m'aides" il lui jeta un regard dédaigneux . Une fois en garde Anzu Kyouaku courut vers la femme à une vitesse impressionnante,il fit mine de lui donner un coup vers la hanche gauche mais lui en donna un jolie sur la tête, sont sabre étant fragilise se brisa. " Maintenant" se dit il.

Un éclair parcourut le train transformer peut de temps en pierre, ce dernier illumina la salle avec une telle splendeur que Anzu crut qu'il s' agissait du soleil.
Le sabre étant devenue faible se brisa en milliard de morceau, faisant une pluie d'acide sulfurique.

Macho mais malin le jeune Anzu Kyouaku se recula à grande vitesse pour ne pas se faire arrosé. Il sortit de sa veste un collier contenant un pendentif de taille impressionnante, il y avait à l'intérieur du sang il en pris en versa pare terre il fit un énorme cercle et se mit à l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soraya Ludlow
Colonel
Colonel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2989
Age : 33
Date d'inscription : 15/06/2007

Feuille de Personnage
Genre: Homonculus
Métier: Médecin

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Jeu 2 Oct - 20:28

Soraya grogna. Elle avait pu aprer le coup de sabre, mais là ... sa peau cicatrisa rapidement. Il utilisait donc le sang ... pas très ragoûtant. Ah le voilà qui fait un cercle. L'homonculus réagit aussitôt. il restait les balles utilisés par les types. Elle pourrait s'en servir.

Soraya les attira à elle, les fusionna pour les remodeler en petites étoiles. Elles les lança en direction d'Anzu. Deux entre elles coupèrent le tracé du cercle, pendant qu'une autre érafla l'épaule de l'homme.
" N'oublie pas ce que je t'ai dit : il y a du fer dans le sang !" lança l'homonculus.

Et Soraya comptait bien s'en servir.

_________________

Soraya Ludlow.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anzu
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 132
Age : 24
Nom d'état ou Surnom : Seppuku
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de Personnage
Genre: Civil
Métier: tueur à gage

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Jeu 2 Oct - 20:46

]
Mouais lui toucher l'épaule et trancher sont cercle rien d'extraordinaire il versa du pendentif de nouveau du sang il fit deux cercle il se mit dans le premier le deuxième étant en face de lui. Cette fois cette femme ne pourra plus manipuler le fer. Il actionna le deuxième cercle. Un éclair apparus ...Normal. Il ne doit pas rester beaucoup de passagers mais ils portent tous des choses en fer. Soraya ne le savait pas mais désormais il n'exister plus aucun objet en fer, si les passagers avait des pistolets ceci était tous simplement devenue gravier.
" Alors femme on ne se présente pas, on combat et je ne connais même pas le prénom de la femme que j'affronte , je me nomme Anzu" .


Il la regarda quelque instant puis repris" vient, voyant voir se que tu peut faire à main nu " .
Puis pour la première fois il fit un sourire qui ne semblait pas hautin. Voyant voire si elle savait se battre à main nu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soraya Ludlow
Colonel
Colonel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2989
Age : 33
Date d'inscription : 15/06/2007

Feuille de Personnage
Genre: Homonculus
Métier: Médecin

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Ven 3 Oct - 11:40

" Soraya Ludlow. Tu veux voir si je sais me battre à mains nues, soit." rétroqua l'homonculus.

Elle s'élança vers lui à une vitesse que seuls les non-humains pouvaient atteindre. Soraya connaissait les arts martiaux, et les coups s'enchaînèrent à vitesse grand V. Le premier coup fut porté à l'estomac, histoire de lui couper le souffle. Ensuite ce fut aux yeux, pour qu'il ne puisse plus voir, les côtes et pour terminer un fameux coup de pieds retourné qui envoya le pauvre Anzu buter contre la paroi en marbre.

" Tu semble oublier un détail. Quand tu as agressé les gens dans le wagon, je t'ai lancé un couteau. Et je n'en ai pas qu'un seul." révéla l'homonculus.
Elle en sortit un, et s'apprêta à le lancer pile entre les deux yeux de l'homme. Vu les coups qu'il venait de prendre il n'aurait pas le temps de réagir. Sauf que ... Soraya sembla soudain prise d'un malaise.

" Pas maintenant idiote !" dit-elle.
* Tu en as assez fait ! Je ne te laisserais pas tuer un innocent ! *
" Innoncent ... lui ... et puis ... quoi encore ..." reprit l'homonculus.
Elle tomba à genoux, puis appoya se smains sur le sol, visiblement épuisée. Soraya avait reprit son aspect normal. Elle se releva avec peine.

" Le combat est terminé. Je n'ai plus de raison de continuer à t'affronter." annonça-t-elle.
Elle jeta un eil derrière elle, là où gisaient les cadavres des hommes. Elle soupira. Son autre elle-même était vraiment affreux.

_________________

Soraya Ludlow.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anzu
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 132
Age : 24
Nom d'état ou Surnom : Seppuku
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de Personnage
Genre: Civil
Métier: tueur à gage

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Ven 3 Oct - 19:53

( tu ne peut pas partir tu aurais du arrêter ton message un peut avant)

Anzu c'était reçus un méchant coup dans les yeux... Il mit du temps avant de reprendre ses esprits... Elle est pas humaine j'en suis sur " jolie coup Soraya" marmonna t-il . Mais la pauvre fille était tomber dans sont piège.

Anzu l'avait provoquer, pour qu'elle lui donne un coup de poing ou de pieds ainsi donc elle devrait rentrée dans le cercle, dans lequel il était.

Elle l'avait fait! La jeune femme se retrouva coincé dans de l'hebene. Matière très solide et ne comportant aucun fer.
" Soraya tu es quelqu'un de lunatique je n'ai jamais vu quelqu'un frapper dans les yeux pour pour dire ensuite que le combat et terminer" . Il la regarda elle ne semblait plus du tous la même, elle était beaucoup moins désagréable et l'envie de l'insulter à haute voix avait passer l'alchimiste. il ne se sentait même plus menacé, avec un air lasse il libéra la jeune femme" moi non plus je n'ai plus de raison de t'attaquer" en disant ses mots il c'était toucher l'oeil dans lequel Ludlow l'avait frapper. Pas très élégant se dit il mais efficace.

Mince pensea t-il il y avait des terroristes c'était un peut la cause de leurs dispute . Il s'empressa d'aller voir mais la fatigue s'empara de lui , il tomba à quatre patte et murmura à la jeune femme " les terroristes", puis tous devint noir. Le train n'était plus de pierre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soraya Ludlow
Colonel
Colonel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2989
Age : 33
Date d'inscription : 15/06/2007

Feuille de Personnage
Genre: Homonculus
Métier: Médecin

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Ven 3 Oct - 20:08

" Lunatique ... c'est bien contre mon gré si tu savais." répondit l'homonculus.

Oui, elle n'avait jamais demandé à ce que son péché puisse ainsi prendre le contrôle. Mais elle s'était faite piégée dans le passé, et elle en payait encore les conséquences. Chaque fois, cela provoquait un malaise chez elle. Cela pouvait aller au court-circuit pur et simple quand les deux côtés se battaient.

" Ah tu es blessé. Tu permets que je te soigne ou bien ..." demanda-t-elle.
Il ne restait plus aucune trace d'agressivité. Plutôt des regrets, comme d'habitude. Il faudrait vraiment qu'elle trouve une solution. Même si son péché lui donnait beaucoup de combativité et de force, il était plus nuisible qu'autre chose.

_________________

Soraya Ludlow.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anzu
Adjudant chef
Adjudant chef
avatar

Nombre de messages : 132
Age : 24
Nom d'état ou Surnom : Seppuku
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de Personnage
Genre: Civil
Métier: tueur à gage

MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   Ven 3 Oct - 20:43

Anzu ouvrit les yeux et vit la folle... non Soraya Ludlow penché sur lui.
je n'aime pas les femmes pensa t-il que fait elle si près de moi. Sa fait mal hurla t-il en lui même, non mais la pauvre elle me fracasse puis elle me soigne, enfin j'en ais bien besoin.
"Les terroristes, il vont tuer tous le monde" à moins qu'elle ne s'en soit occuper pendant que je me fut évanouie , se qui ne m'étonnerais pas. Le jeune Anzu s'essuya les cheveux car il y avait du sang dessus, il aurait bien voulut y porter à sa bouche mais il refusa pour il ne sait qu'elle raison.


Elle semblait triste il la regarda avec recule puis lui dit d'une voix aimable " je suis trop faible ". Sans même faire attention à la jeune fille il se mit à lécher sont sang. Anzu se leva faisant quelque pas... Merde songea t-il, il s'inquiète pour des gens menacés, il donna un coup de poing dans le mur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le train, la chanson qui énerve!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le train, la chanson qui énerve!
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Moi je connais une chanson, qui énerve les gens! ?? Abby's Links & Rps
» How train your dragon
» Flic, flac, floc (PV Alehandra)
» La chanson qui fait kiffer les geeks
» Une chanson qui dit tout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes of Shambala :: Avant de commencer :: Le train vers central city :: Trains Arrivés-
Sauter vers: