AccueilAccueil  FAQFAQ  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Palais de l'état-major: Réunion décisive (Event!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jonathan Kimblee
Co-chef du S.P.E.A.R.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5885
Age : 26
Nom d'état ou Surnom : Crimson Alchemist
Date d'inscription : 26/05/2006

Feuille de Personnage
Genre: Alchimiste
Métier:

MessageSujet: Palais de l'état-major: Réunion décisive (Event!)   Dim 29 Mar - 22:18

Des pas précipités et une tension ambiante était commune à tout ceux qui occupaient l'intimidante Tanière Féroce, la salle commune des 15 plus haut-gradés de l'armée Crétanne et le centre nerveux du palais de l'état-major de la capitale, Balanqua. Mais c'était 10 chaussures bon marché, mais formelles et lustrées à la perfection, et 30 souliers blancs immaculés qui parcourait la surface de la longue pièce, rapidement, mais avec une attention particulière portée au fait de ne pas faire claquer le marbre noir du sol. Les stewards approvisionnaient l'aile gauche de la pièce en forme de V, qui faisait office de salon, et dont le stock de la réserve de cigares et le bar étaient toujours obscènement remplis, de facon à permettre aux grands pontes de se servir sans compter.
Les femmes de chambre, ayant fini d'astiquer en profondeur les sofas et les fauteuils, remettaient maintenant en place les coussins ou passait un dernier coup de chiffon sur les surfaces, les tables ou les reliures de livres classés dans de larges étagères. Leurs collègues travaillant à faire en sorte que les rideaux rouges bordurant les nombreuses baies vitrées qui iluminaient la pièce aux sols, au murs et au plafonds pourtant d'une couleur si ténébreuse sourrianet maternellement aux nettoyeurs de vitres, des adolescents qui se jouaient du maigre rebord sur lequel ils avaient passé la matinée et redescendaient, souriants et trempés, à présent que leur travail d'orfèvre était accompli.
L'aile droite de la pièce avait été abordée en premier, et restait maintenant dans l'état dans lequel elle était le plus souvent: plutôt obscure, car dépourvues des baies vitrées du reste de la pièce et presque vide de meubles, sauf pour une table rangée contre le mur et des étagères qui servaient à archiver. Les valets de chambre s'occupaient du milieu de la pièce. La plus grande baie vitrée, encadrée elle aussi de rideaux rouges sang, faisait face à une grande carte du monde, avec Creta en son centre, qui surplombaient la porte d'accès à la salle. Une longue table encombrait la plupart du milieu de la pièce, principalement parce que 26 chaises avaient été placées autour d'elle.
A côté d'elle, les employés tâchaient à peaufiner les derniers aspects de la décoration. Une attention précise était portée à quatre bustes de Crétans, représentant un roi, un poète, un stratège et un philosophe, probablement les personnages les plus connus de l'histoire du pays. Une affiche de propagande avait été encadrée et accrochée au mur par le général en charge de ces réunions. C'était la première fois que ses collègues la verraient, mais il était certain qu'ils la prendraient eux aussi au second degré: l'artiste s'était clairement appliqué, mais la représentation d'une botte s'abbatant sur l'ancien parlement avec le visage de leur "sauveur" apparaissant, comme un soleil, dans l'arrière plan était ammusante, surtout quand on pense à la popularité qu'elle eût dans les classes ouvrières.
Les employés, ayant fini, se mirent à discuter dans des murmures presque intégralement couverts par les voix s'élevant de derrière la porte. La force de travail fit sa sortie par un couloir de service accessible par l'aile droite. Le groom seul resta, apportant un chariot surplombé d'un nécéssaire à thé, 4 théières d'eau chaude et des récéptacles de différents grains de café et feuilles de thé. En reculant vers la porte, il inspecta la table du regard. Confiant du résultat, il y accorda l'accès. Une fois les portes ouvertes, une dizaine de militaires s'y infiltra, dans une bonne humeur bruyante, laissant le groom se fondre dans le décor, et disparaitre comme si il n'avait jamais existé.
L'état-major revenait de leur déjeuner, duquel il restait de multiples conversations déjà entamées entre ses membres et l'effet des quelques verres qui avaient été pris. Le chariot fut donc rapidement pris d'assaut, et tous, sauf le général Dàron, qui se permetait de toute facon des exentricités qu'il soit énébrié ou pas, prirent place avec une boisson chaude bien forte. On ne pouvait être certain du nombre de personnes qui accompagneraient le chef d'état, tel que des membres de son administration ou du gouvernement, mais l'abondance de chaises leur permirent de ne pas s'en préocuper. Toutefois, trois des militaires furent accordés les places les plus proches de la tête de table.
Le Second-Maréchal Cornelio Ochoa était en marge et avec un oeil vigileant sur le groupe formé des plus jeunes de l'état-major, dont la discution était menée par le Maréchal Régane Àlvarez, tandis que le Haut-Maréchal Generi Aitsouza attendait patiemment. Le premier était le moins haut-gradé du triumvir de maréchaux qui controllaient l'énorme entreprise militaire du pays. A 40 ans, il pourrait être considéré comme un oportuniste, mais l'homme était loquace et avait le sang particulièrement chaud, donc personne n'oserait en parler en sa présence. La conclusion que son attitude était une compensation pour avoir été affublé de la troisième place était, par contre, souvent émise. Il avait une moustache touffue, mais mis à part elle, il était beau tout en n'ayant pas le teint mat ou les cheveux noirs de jais, et donc pas une once du charisme typiquement Crétan tellement prisé. Les verres épais de ses lunettes lui donnait la sévérité ambiante d'un professeur, mais ne l'aidaient pas à obtenir le respect qu'il désirait.
Sa collègue, par opposition, était confiante, charmante et amicale ainsi qu'une femme. Une des rares femmes dans l'administration militaire, Régane n'avait que 35 ans et était la seconde personne la plus haut placée dans l'armée, et tissait rapidement les liens qui lui permettraient de s'élever encore plus haut. Ses yeux ambrés, ses attraits et sa chevelure noire s'arrêtant dans le bas de son cou accomplissait une partie de la tâche, mais son attitude expansive en faisait la majorité.
Generi Aitsouza était encore d'un autre genre, ce qui expliquait le manque de complicité dans le trio de tête. Il était séparé de la caste des jeunes généraux ambitieux avec ses 49 ans, mais étant renfermé, il n'avait pas non plus d'attache chez les doyens de l'état-major. Pourtant, il fascinait le public presque autant que leur chef d'état, et on pouvait même remarquer une petite ressemblance entre eux deux. Le reste de l'état-major était pris dans des débats sans importance autour de lui, pendant que lui, un des seuls qui avait appris l'étendue que les sujets du débat d'aujourd'hui allait prendre, attendait impatiemment que les évènements qui en résulterait s'enclenchent.

_________________



Dernière édition par Jonathan Kimblee le Jeu 23 Avr - 5:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feniks Koshin
Examinateur du concours
Examinateur du concours
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6499
Age : 25
Nom d'état ou Surnom : The Heavenly Alchemist
Date d'inscription : 13/07/2006

Feuille de Personnage
Genre: Alchimiste
Métier: Examinateur du concours des Alchimistes Nationaux de l'armée d'Amestris

MessageSujet: Re: Palais de l'état-major: Réunion décisive (Event!)   Jeu 2 Avr - 14:30

L'ouverture de la grande porte en chêne mit fin à tout ce tohubohu. Toute les personnes présente dans la pièce se levèrent et regardèrent en direction de la nouvelle entrée d'air frai. De léger chuchotements se firent entendre, c'était deux généraux, ils ne se montraient jamais l'un sans l'autre. Kyle et Logg Finetti, deux frères. Kyle, 40ans, avait une longue chevelure noire, il avait une moustache qui le vieillissait, plutôt élancé et maigre il était tout le contraire de son grand frère. Logg, du haut de ses 45 ans, s'occupait surtout de la cuisine, malgré ses belles capacités de stratèges. Il était petit et gros, avait des cheveux cour, et était constamment en train de ronger ses ongles.
A côté d'eux, la colonel Gaïa, proche des 35 ans, les cheveux très noir avec des reflets violet à la lumière du soleil et une poitrine assez imposante, qui n'est pas proportionnelle à son corps. Elle était réputer pour son agilité et sa force surhumaine. . De son seul regard, agressif et méchant, elle réussit à faire taire ses deux supérieur. Dès qu'ils avaient fini leur cirque, une ambiance glacée s'installa la chaleur et l'allégresse des discutions des fins de repas s'échappa par la fenêtre encore ouverte. A la seule vue du grand homme aux cheveux grisés approchant de la soixantaine et au regard noir vide , certaines des personnes, présente n'avait qu'une seule envie, celle de quitter la pièce.
Il regarda les personnes présente une par une, une aura noire l'entourait et d'un sourire hypocrite il salua la salle.


-Bien le bonjour.

A peine avait - il ouvert la bouche que certaine âme médisante, souffrait de culpabilité. Il avança, le bruit de ses pas résonnèrent dans le silence, il racla sa gorge une dernière fois et regarda la fenêtre toujours ouverte. Il apportait le froid et la peur, on disait même que les fleurs fanaient sur son passage.
Le Chef d'État de Creta était enfin là.

_________________
(\___/)
(='.'=)
(")_(")
Aucune société ne peut se passer de normes, de même qu'il n'y a pas de jeu sans règles.
Les règles nous sommes là pour les faire respecter.
Beaux, uniques et intelligents: Nous somme la ligue des modos!!
(\___/)
(='.'=)
(")_(")

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yazouuuu.skyrock.com
Jonathan Kimblee
Co-chef du S.P.E.A.R.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5885
Age : 26
Nom d'état ou Surnom : Crimson Alchemist
Date d'inscription : 26/05/2006

Feuille de Personnage
Genre: Alchimiste
Métier:

MessageSujet: Re: Palais de l'état-major: Réunion décisive (Event!)   Sam 4 Avr - 4:41

Les regards des grosses légumes de l'armée étaient soit fixés sur leur chef d'état, soit perdu dans le néant, dans une tentative de sembler impassible, mais qui fonctionnait rarement quand ceux qui utilisaient ce masque émotionnel suaient ou respiraient à un débit bien trop rapide. A part le capricieux Général Dàron, dont l'influence s'étendait à des groupes que l'armée avait pour habitude de condamner, malgré leur grande importance, et donc celle de Dàron, dans les étapes les plus violentes du chemin vers la crétion du régime actuel et le solitaire Haut-Maréchal Aitsouza seul un des autres officiers installés se permetait d'exprimer autre chose que de l'admiration hypocrite à l'arrivée de leur chef-d'état. Mais alors que le regard des deux autres était celui d'un enfant à qui on avait promis le monde et qui avait du mal à cacher son incrédulité, celui du Général Adan Alabastaro n'était rien de moins qu'un sourrire hautain. A 35, il était, avec Régane, le quatrième membre de la clique de ambitieux membres de moins de 40 ans de l'état-major. Il avait des cheveux constamment gomminés, d'un roux très clair, presque blond et un teint pale qu'il avait rarement le temps de rémédier, en étant au bureau de l'aube jusqu'au soir. Il avait toujours été vu comme un joli garcon, un dandy, qu'on présumait toujours était d'origine Drakmane, Amestrienne toute au plus, avant d'entendre son nom. Et cet aspect quelque peu Amestrien était probablement en partie la raison pour laquelle il était si fier de lui ce jour-là. Des discutions provenant de tous bords dans sa division des Recherches et du Dévelopement para-militaire l'avait mis au parfum qu'on allait bientôt personellement lui confier un projet secret et auquel le chef-d'état attachait une affection particulière avait fait son chemin jusqu'à ses bureaux. Aussi, le fait de revoir Gaïa - le Colonel Gaïa tout au plus, si sa mémoire ne le trompait pas - présente comme toutou du chef-d'état, alors que lui était titulaire du conseil militaire, enjolivait ce tableau encore plus. Régane, lui et elle avaient le même âge et avaient même été recus à partir de la même division au centre des hautes études militaires. Personne d'autre ne montraient qu'ils avaient pris connaissance de sa présence, mais Adan la suivait du regard comme si elle était un trophée à son succès, du genre qu'il placerait dans une étagère de son bureau. Generi Aitsouza parla le premier, maquillant de politesses une question qui pourrait apporter une réponse qui comblerait sa faim d'informations. En privé, il aurait pu se permettre plus de franchise.
"Bonjour. S'est-il montré productif pour vous jusqu'ici?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feniks Koshin
Examinateur du concours
Examinateur du concours
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6499
Age : 25
Nom d'état ou Surnom : The Heavenly Alchemist
Date d'inscription : 13/07/2006

Feuille de Personnage
Genre: Alchimiste
Métier: Examinateur du concours des Alchimistes Nationaux de l'armée d'Amestris

MessageSujet: Re: Palais de l'état-major: Réunion décisive (Event!)   Lun 13 Avr - 4:40

Euram, le Chef d'Etat, ne répondit pas tout de suite, il regarda encore une fois toute cette assemblée. Son attention s'attarda, un cours labs de temps sur Gaïa, cette dernière ne le regardait pas mais ses yeux étaient rivés sur le jeune, et plutôt beau, Adan.
En voyant cela Euram eu un léger sourire, mais il s'attarda maintenant sur Adan, il doutait encore de ses capacités, la question était "Lui où un homme plus âgé?". Sa réflexion fut coupée par un toussotement de Generi qui attendait impatiemment la réponse à sa question.
Le chef d'Etat inspira fortement avant de répondre.


-Il se débrouille bien, mais si il pouvait accélérer ça serait bien.

Les mots d'Euram étaient plus doux que d'habitude. Cela surprit la majorité de l'assemblée.
Au fond de la salle George Prime, s'amusait a observer la réaction de l'Etat-Major. Il portait un bandeau sur l'oeil droit, les cheveux relativement cours mais ébouriffés. Originaire de Creta son passé n'était pas très reluisant: c'était un ancien "bandit" d'Amestris, il fut chasser par une petite bande d'idiots prônant la justice. Il se retrouva à l'Etat-Major de Creta par hasard. C'est un homme du genre à tuer par plaisir, et justement ce jour là il en avait envie. Il assassina cinq hommes ayant, sois disant, agressé un homme important. Cet homme le fit monter vite dans la hiérarchie .
La réaction de ses confrères le fit sourire, il se redressa et s'approcha, lentement, du troupeau, jusqu'à ce que la voix grave d'Euram le stoppa.


-Il nous reste peu de temps...




George reprit sa marche silencieuse et se retrouva, alors, tout près d'Adan.

_________________
(\___/)
(='.'=)
(")_(")
Aucune société ne peut se passer de normes, de même qu'il n'y a pas de jeu sans règles.
Les règles nous sommes là pour les faire respecter.
Beaux, uniques et intelligents: Nous somme la ligue des modos!!
(\___/)
(='.'=)
(")_(")

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yazouuuu.skyrock.com
Jonathan Kimblee
Co-chef du S.P.E.A.R.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5885
Age : 26
Nom d'état ou Surnom : Crimson Alchemist
Date d'inscription : 26/05/2006

Feuille de Personnage
Genre: Alchimiste
Métier:

MessageSujet: Re: Palais de l'état-major: Réunion décisive (Event!)   Jeu 23 Avr - 5:27

Le Général Dàron sourit à Prime pendant que celui-ci se profilait derrière Adan. Claudio avait eu affaire indirectement à Prime avant que quiconque d'entre eux ne pense un jour devenir militaire, bien que Claudio avait eu pour habitude de toujours avoir un oeil et quelques milliers placés sur les groupes politiques radicaux, lorsqu'il était "entrepreneur". Prime avait été un bon bouc émissaire, finalement une excuse à apprendre par coeur à tous les policiers de la région qu'il avait dans sa poche:"Nous avons recu des informations sur la localisation probable de ce dangereux mallade", c'était difficilement discutable par leurs supérieurs un peu irrités qu'une cargaison d'habits de haute couture se soit fait piller par des truands. Avant tout, George faisait partie de ceux que Claudio pensait pouvoir ranger dans son camp lorsqu'il mettrait en action son longtemps discuté, mais rarement concrétisé grand plan pour renverser la hiérarchie de l'état-major et remplacer tous ces jeunes crétins par de vrais généraux, solides comme un roc, présents par amour de l'action et si possible, dans la force de l'âge, même si les autres généraux à qui ce dernier détail s'appliquait plaisantait sur cette recalibration du commandement militaire, surs que Claudio inclueraient tout ses vieux associés d'extortions passées si il venait à refaire l'état-major à sa facon.
Claudio, content de voir qu'Adan n'avait pas remarqué le passage de Prime derrière lui, car il était trop absorbé dans son auto-congratulation silencieuse. En plus du fait que Gaïa soit là pour lui rappeler son avancée et sa superiorité, elle ne pouvait detournait son regard de lui, un regard qu'Adan se convaincu contenait un mélange de déception, de jalousie et d'envie. Soudain, le tapotement faussement oisif de Claudio sur la table le ramena dans le monde réel, et il se retourna pour remarquer que George Prime n'était pas loin. Il se contenta de lui faire signe de la tête pour le saluer, et Régane pris parole avant qu'il ne doive en rajouter.


-"Votre Excellence, si vous manquez de temps, peut être pourrions nous vous laisser retourner à ce qui vous presse autant, pendant qu'un d'entre nous vous accompagne à votre prochaine destination et fasse un rapport complet au reste de l'assemblée après avoir obtenu tous les détails de votre part? Une limite de temps impartie peu vraiment être un problème dans une discution avec autant d'entre nous."

Tous les généraux se redréssèrent dans leurs fauteuils et tentèrent de paraître plus sérieux, prêts à protester si Euram était d'accord avec cette demande palpable de traitement de faveur. Ils n'allaient pas laisser Régane jouer la conciliation avec le planning chargé du chef d'état pour qu'elle obtienne exclusivement tous les détails sur les prochains évènements et ait le temps de trouver comment les tourner en sa faveur avant même que le reste de l'état-major n'en ait vent.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feniks Koshin
Examinateur du concours
Examinateur du concours
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6499
Age : 25
Nom d'état ou Surnom : The Heavenly Alchemist
Date d'inscription : 13/07/2006

Feuille de Personnage
Genre: Alchimiste
Métier: Examinateur du concours des Alchimistes Nationaux de l'armée d'Amestris

MessageSujet: Re: Palais de l'état-major: Réunion décisive (Event!)   Dim 3 Mai - 18:57

Mister Prime, croisa le regard moqueur de Dàron, il préféra alors arrêter ici. Il s'appuya sur le dossier de la chaise du jeune Adan, ce qui ne le fit même pas réagir. George resta le regard rivé sur Claudio, d'un air passif en apparence.
Le tapotement, du "Grand" Claudio fit reprendre, à Gaïa, ses esprits. Ainsi que celle de tous les généraux présents. Ceux ci s'attendaient à l'entendre parlé, mais Régane le devança. Proposant une idée assez intéressante pour Euram. Ce dernier sourit, observa tout ses subalternes tous ceux assis attendais la réponse du chef d'Etat. Cependant un petit objet rouge tomba de la poche de George et aussitôt il se baissa pour ramasser la petite boule grenat, attirant ainsi l'attention sur lui involontairement. Grand curieux, Kyle vit Prime ranger l'objet dans sa poche et le questionna.


- Ben alors cher George, qu'est ce que c'est que ça?

Oubliant certainement que le chef d'Etat était là, George répondit :

-Qu'est ce que ça peut te foutre, l'asperge?!

Voulant attirer l'attention sur elle, et aussi pour donner une bonne impression d'elle devant l'Etat major et surtout devant le chef d'Etat, Gaïa se leva et frappa sur la table en regardant les deux chahuteurs.

-Bandes d'impolis, vous ne voyez pas que sa majesté -

Euram interrompit Gaïa.

-Suffit!! J'ai horreur des lèches bottes, des curieux et des cachotier! Quant à vous Regane, vous avez raison... Adan! Venez avec moi!


Sa Majesté quitta la salle, avec quelques pas ralentis pour attendre Adan.
Dès qu'Euram tourna le dos Gaïa fusilla Adan du regard.

_________________
(\___/)
(='.'=)
(")_(")
Aucune société ne peut se passer de normes, de même qu'il n'y a pas de jeu sans règles.
Les règles nous sommes là pour les faire respecter.
Beaux, uniques et intelligents: Nous somme la ligue des modos!!
(\___/)
(='.'=)
(")_(")

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yazouuuu.skyrock.com
Jonathan Kimblee
Co-chef du S.P.E.A.R.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5885
Age : 26
Nom d'état ou Surnom : Crimson Alchemist
Date d'inscription : 26/05/2006

Feuille de Personnage
Genre: Alchimiste
Métier:

MessageSujet: Re: Palais de l'état-major: Réunion décisive (Event!)   Mer 13 Mai - 2:34

Dàron avait continué à, sans y réfléchir, tapotter son doigt sur la table, quoique silencieusement une fois qu'Adan avait failli tomber de son siège de surprise. Pendant que Régane formentait sa tentative d'appropriation d'informations, il se conssacrait plus à jeter des regards ébahis, bien que plein de sévérité, à tous ceux à qui il le pouvait, espérant suffisament les intimider pour faire de ces croisements de regards durant à peine une seconde un ralliement silencieux à sa cause. Lorsque tous les regards se portèrent sur Prime et le momentanément plus idiot des frères Finetti, il promenait encore son doigt sur la table, mais là, il ne faisait que reporter le rythme d'une de ses chansons fétiches, plutôt content qu'une distraction avait volé le devant de la scène à Régane.
Mais lorsqu'Euram déclara ses intentions, Dàron rétracta son doigt lentement vers sa main, frottant son ongle contre la surface de la table, comme si le fait de la rayer était la seule chose qui pourrait le calmer en ce moment. La réponse d'Adan, par contre, se distingua par sa tranquilité: elle l'aurait été bien moins si il n'avait eu aucune idée que ses résultats jusqu'ici avaient initié nombre de rumeurs sur le fait qu'il devait s'attendre à une faveur venant d'en haut.

"Avec plaisir, Votre Eminence."
Les autres membres de l'état-major furent trop bouche-bée pour ajouter quelque chose. De toute facon, Euram était déjà en train de quitter la salle. Après s'être levé, et en faisant le tour de son siège, Adan révella à la moitié de l'état-major qu'il était tout aussi bouche-bée, mais c'était partiellement parce qu'il était à deux doigts de succomber au désir immature, mais tellement orgasmique en ce moment, de tirer la langue à Régane. En descendant le long de son côté de la table, il remarqua cependant le mécontentement du Général Carrera, qui, comme souvent, s'était assis à côté de lui. Ses sourcils fins étaient élevés, sa tête était posée contre sa main et il passait son pouce dans son bouc. Adan, reconnaissant là Carrera dans son état le plus colérique, fouilla ses poches et en tira un jeton en bois qu'il jeta sur le genou de Carrera sans que personne ne le remarque,puis continua son chemin. Ce dernier remarqua le jeton et en voyant la suite de chiffres et la signature d'Adan sur l'étiquette, il le reconnu comme un des jetons qu'ils s'entre-prêtaient parfois pour donner l'accès à un autre à sa réserve de tabac, de cigares et d'alcool. Le regard de Carrera croisa celui du Général Lorret qui regardait dans sa direction. Pascual Lorret et Emir Carrera faisaient ce qu'ils pouvaient pour garder la camarederie entre le Général Alabastaro, la Maréchale Àlvarez et eux intacte, mais plus le temps passait et plus il semblait évident qu'ils allaient devoir choisir un camp entre Adan, plus imprévisible, comme il venait de prouver, et Régane, plus haut-gradée. Adan venait de marquer quelques points en laissant sous-entendre une discution exclusive autour d'une bouteille de son cognac. Carrera, en charge des divisions d'assaut blindées, qui recevaient en ce moment le plus gros apport de véhicules "nouvelle génération" de toute l'armée, et Lorret, en charge des divisions d'artillerie blindées, étaient conscients de leur pesanteur potentielle au coeur l'état-major et savait cependant qu'elle n'étaient pas suffisante pour qu'ils soient autre chose que des pièces maîtresses dans l'échequier d'un officier plus ambitieux et plus talentueux se trouvant dans cette pièce. Même avec ce leitmotiv en tête, ils étaient pris entre de nombreux géants: Carrera s'était installé à côté d'Adan, Lorret à côté de Régane. Cette dernière avait semblé rire lorsqu'Adan avait été désignée, mais n'avait pas réélement pas émis un son. Lorsqu'Adan quitta la salle, fermant la porte derrière lui, comme il jugeait logique, vu que personne d'autre n'avait été formellement invité, le fonctionnement du dialogue autour de la table changea du tout au tout. Certains Généraux s'adressaient à leurs Maréchaux respectifs pour diverses raisons, certains dialoguèrent entre eux et un Général ronchon en particulier, s'isola pour ruminer une stratégie contre Adan et ses pairs. Lorret quitta sa place à côté de Régane et alla s'installer à la place d'Adan pour instiguer une conversation avec Carrera. Un vieux général, mais qui maintenait pourtant une machoire inférrieure et des épaules impeccablement masculines pour son âge, fût pris d'intérêt pour Logg et Gaïa, qui étaient restés debout à proximité de lui. Ce Général, Paris Langela, était celui qui organisait ces réunions et le directeur local du Q.G. Sa restriction à des tâches administratives était surtout due à son attitude très paternaliste et empathique envers ses subordonnés. Il menait bien la barque, mais tandis que le Q.G. suprème pouvait fonctionner comme une grande famille, ce n'était pas acceptable dans la plus petite des unités sur le champ de bataille.
"Tout se passe bien? Ce ne serait pas la première fois que vous assistez à une de nos réunions, Colonel?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Palais de l'état-major: Réunion décisive (Event!)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Palais de l'état-major: Réunion décisive (Event!)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Palais de Caras Galadhon
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Le palais Sans-souci en Danger
» (Haïti-Diplomatie) Le Palais veut des diplomates vendeurs
» Le Palais National un symbole puissant dans la mémoire collective

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes of Shambala :: Shambala :: Creta-
Sauter vers: